Italie : Le ministre de l'Agriculture s'oppose au Conseil d'Etat sur les OGM

Le ministre italien de l'Agriculture Luca Zaia a affirmé qu'il s'opposerait par tous les moyens à une décision du Conseil d'Etat lui demandant d'autoriser la culture du maïs génétiquement modifié.

« Nous respectons la sentence du Conseil d'Etat, mais nous ferons recours dans toutes les instances. Nous nous y opposerons également car nous sommes convaincus de représenter la volonté des citoyens. Et trois citoyens sur quatre ne veulent pas des OGM en Italie », a déclaré M. Zaia. Le ministère a 90 jours pour présenter un recours et n'exclut pas par ailleurs d'adopter une clause de sauvegarde comme l'ont déjà fait six pays - France, Autriche, Hongrie, Luxembourg, Allemagne et Grèce - afin d'interdire la culture d'OGM sur leur territoire, a indiqué un porte-parole du ministère.

Donnant raison au vice-président d'une association d'agriculteurs favorables aux OGM, le Conseil d'Etat italien a ordonné vendredi au ministère de l'Agriculture de conclure le processus d'autorisation de la culture du maïs génétiquement modifié sans attendre les décisions des régions italiennes sur les plans de coexistence entre OGM et non-OGM, comme le prévoit une loi de 2001.

M. Zaia souhaite lancer en Italie un label « sans OGM » pour informer les consommateurs sur les produits qu'ils achètent. Face à la décision du Conseil d'Etat, la principale association d'agriculteurs italiens, la Coldiretti, opposée aux OGM, a proposé de son côté la tenue d'un référendum au sein des agriculteurs.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier