JA et FDSEA mobilisés sur le dégel

Rédaction Vendée agricole

Le conseil général a pris mardi un arrêté restreignant la circulation des poids lourds à cause du dégel. La FDSEA et les JA sont en discussions permanentes avec les élus du département pour que les conséquences ne soient pas trop lourdes pour les agriculteurs.

Des problèmes dans la collecte du lait

Depuis quelques semaines le froid et le dégel ont entraîné des problèmes de collecte du lait dans les exploitations vendéennes. La Vendée Agricole donne la parole à Joseph Giraud directeur d’Ucal et de Pays de Gâtine et à Michel Lehoux, responsable du service Production de l’Usval.« Les éleveurs ont été très compréhensifs lorsque le gel et la neige ont commencé à poser problème aux chauffeurs. Ils ont déneigé et salé les accès privés mais aussi, parfois, les chemins publics pour que la collecte soit assurée. Certains n’ont pas hésité à prendre le tracteur pour tirer les camions lorsque cela était nécessaire » explique Joseph Giraud. « Nous les remercions beaucoup pour leur professionnalisme » poursuit-il.Du coté d’Usval, c’est la même chose. « Des producteurs ont du jeter du lait. Nous réfléchissons à mutualiser les coûts au niveau de la coopérative » témoigne Michel Lehoux.Les deux responsables d’entreprises témoignent aussi de leurs difficultés en cette période de dégel. « Les conséquences économiques de cet arrêté départemental sont catastrophiques pour nos entreprises. Surtout que les contraintes ne sont pas les mêmes selon les départements » regrette Michel Lehoux. « Nous comprenons les conséquences du dégel sur les routes et nous avons donné des instructions à nos chauffeurs pour limiter la vitesse des camions en dessous de 50km/h ou allonger la durée des tournées mais la contrainte sur les restrictions de charge nous pénalise trop fortement. Nos usines ne peuvent pas tourner correctement » ajoute Joseph Giraud. Tous attendent avec impatience la suspension de cet arrêté ou une dérogation aux restrictions de charges et demandent aux producteurs de la compréhension en cas de retards de collecte.

Depuis mardi, de nombreux panneaux « barrières de dégel » ont fleuri sur les bords de routes vendéennes. Ils sont la conséquence d’un arrêté du conseil général qui interdit la circulation des camions de plus de 7,5 tonnes sur certaines portions de routes départementales pour limiter la dégradation des chaussées en cette période de dégel. 

Conscients des conséquences économiques lourdes de cet arrêté sur les entreprises agricoles et agroalimentaires départementales, la FDSEA et les JA ont rapidement pris contact avec le conseil général. Ils ont obtenu qu’une dérogation puisse être accordée pour différentes filières agricoles et notamment pour les véhicules de ramassage du lait, de transport des aliments, d’enlèvement des animaux, ou encore de collecte des œufs.

Cette dérogation s’accompagne de restrictions puisque les camions ne peuvent pas rouler à plus de 50km/h et ne peuvent pas transporter plus de la moitié de leur charge utile. 

« Nous sommes en discussion permanente avec le conseil général qui est réceptif à nos demandes » explique Joël Limouzin. « Ce que nous aurions aimé, c’est plus de concertation entre les conseils généraux des départements voisins pour une même application des mesures de restrictions. D’autre part, certaines communes ont mis en place des arrêtés plus restrictifs sur les chemin conduisant aux exploitations agricoles ce qui empêche l’arrivée des camions», poursuit-il. « Il est clair que la restriction de charge imposée aux poids lourds pénalise fortement nos outils de travail car nous fonctionnons en flux tendus mais nous devons avoir une démarche responsable face à ces intempéries non prévisibles.»

Joël Limouzin demande ainsi aux entreprises « de veiller au respect des limitations de vitesse, facteur de risque important dans la dégradation des routes. Soyons responsables. L’arrêté ne devrait pas perdurer après la fin de la semaine».

Retrouvez l'arrêté départemental et les prochaines actualités sur agri85. 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier