JA24/ Fruits et légumes : Avancées partielles

Pierre Brunie, Responsable JA24 du dossier Fruits et légumes

A l'issue de la table ronde du 22 septembre réunissant tous les acteurs des filières fruits et légumes et présidée par le ministre de l'agriculture Bruno le Maire, le bilan est mitigé. Principale annonce, le ministre va proposer au Premier ministre et au Président de la République une baisse supplémentaire pérenne des charges patronales sur la main d'oeuvre saisonnière, permettant de passer le coût horaire à moins de 10 €.
Concernant les relations avec la grande distribution, Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé du Commerce a quant à lui demandé aux GMS de s'engager sur la suppression des rabais, remises et ristournes en période de crise et de mettre en place des accords de modération des marges. La loi pourrait en parallèle rendre obligatoire les contrats de vente écrits. Enfin, le ministre s'est engagé à écrire aux présidents de région afin que les fruits et légumes français soient valorisés dans la restauration collective. Il devrait par ailleurs soutenir au niveau européen une demande pour que soit notée l'origine des fruits et légumes dans les produits transformés. L'idée d'une augmentation d'un point de TVA sur les fruits et légumes pour financer une partie des charges sociales n'est toujours pas acquise. Le ministre attend encore que la profession fasse la preuve de l'intérêt de cette taxe de rééquilibrage concurrentielle défendue dans le rapport d'orientation JA national 2008. L'accélération des reconnaissances mutuelles entre états membres pour les phytos, l'énergie, l'organisation économique sont autant de sujets qui étaient à l'ordre du jour et qui n'ont pas pu être abordés faute de temps. Une nouvelle réunion est prévue en octobre dans la même configuration. Pour les Jeunes Agriculteurs, il y a des avancées mais le compte n'y est pas. Nous continuons notre combat pour l'harmonisation européenne.

Source JA24

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier