Jean-Michel Lemétayer : La grève du lait est une aberration»

SC

A l'occasion de sa conférence de rentrée, la Fnsea n'a pas voulu porter de jugement sur ceux qui préconisent une grève du lait mais le syndicat majoritaire prône des actions « plus pragmatiques ».

« Je ne porte pas de jugement sur ceux qui veulent faire une grève du lait mais, personnellement, j'estime que traire 1.000 litres de lait par jour, comme c'est le cas chez moi, pour les mettre au caniveau, c'est une aberration. Chacun prend ses responsabilités, mais je n'y crois pas » a expliqué le président de la Fnsea qui prône un discours « plus sérieux et plus réaliste ». «On ne peut pas laisser croire aux éleveurs qu'une grève du lait va faire augmenter les prix, dans toute l'Europe, du jour au lendemain ».

Jean-Michel Lemétayer a d'ailleurs défendu l'accord interprofessionnel du prix du lait, signé le 3 juin dernier. Selon lui, c'est grâce à cet accord que le prix du lait à la production est plus élevé en France que dans le reste de l'Europe. Grâce à cet accord également que les producteurs d'Entremont ont réussi à obtenir la promesse d'une rémunération de leur lait de 272 euros les 1.000 litres pour septembre 2009. « Je n'ose pas imaginer le prix que nous pourrions percevoir si cet accord n'avait pas été signé » affirme le président de la Fnsea.

Il défend également le projet de contractualisation qui, selon lui, contrairement à ce que certains disent va, « redonner du pouvoir aux producteurs ». « Laisser chaque producteur se débrouiller seul avec son industriel, ce serait ça, l'intégration. La contractualisation est la démarche inverse », estime-t-il. Il préconise, non pas une contractualisation pour le seul domaine du lait, mais pour toutes les productions agricoles. « Il faut mettre en place un cadre général de contractualisation, tous secteurs confondus » conclut-il.




.

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires