Jeunes agriculteurs du Cantal : Mettre en adéquation le projet agricole cantalien aux besoins des exploitants

P. OLIVIERI

C'est à l'occasion d'un conseil départemental que le syndicat JA a dévoilé ses propositions pour un nouveau PAD.

Ils n'hésitent pas à qualifier d'audacieuses les propositions qu'ils ont élaborées en amont de la révision du projet agricole départemental (PAD). Réunis ce mercredi en conseil départemental, les Jeunes agriculteurs ont donné le ton, et mis quelque peu la pression sur leurs aînés et la profession. “Nous partageons toujours les objectifs de fond de ce projet départemental élaboré en 1995 et révisé une première fois en 2005, mais la situation économique a évolué rapidement ces dernières années et les outils de ce PAD ne sont aujourd'hui plus en adéquation avec les besoins des exploitations cantaliennes et plus particulièrement avec ceux des jeunes agriculteurs et futurs installés”, expose Nicolas Bardy, secrétaire général des JA qui a participé comme neuf autres de ses collègues à la rédaction du rapport d'orientations 2010 de l'organisation.

Viabilité et vivabilité

Taille des exploitations grandissante, départs à la retraite nombreux, besoin de modernisation des bâtiments d'élevage, revenu minimum rarement atteint, ateliers hors sol en grandes difficultés... : autant de composantes actuelles de la ferme Cantal qui, pour les JA, appellent à faire bouger les lignes de ce schéma directeur pour l'agriculture départementale. “Pas de production sans qualité de vie” : le message de ces jeunes militants est clair. Viabilité économique et “vivabilité” du métier sont désormais indissociables. “Il faut remettre les notions de travail en commun à l'ordre du jour, affiche Florian Bessonies du canton de Maurs. Si on ne passe pas par là, on est condamné”.

Retour de valeurs

Drôle de paradoxe que celui d'une jeune génération qui porte en cette année 2010 en étendard les valeurs et solidarités promues jadis par leurs grands-parents. Ainsi, les rapporteurs prônent le retour en force des Cuma, de l'entraide, de l'association entre agriculteurs... “Bref, tout ce qui permet de comprimer les charges et de se libérer du temps”, résume Benoît Aurière des JA de Saint-Flour Sud. Autre préconisation : l'aménagement foncier, via des échanges de parcelles. “Il faudrait aussi essayer de faire baisser le coût du foncier, mais là c'est une autre histoire”, sourient les jeunes... Dégager un revenu décent : une autre revendication qui revient en boucle chez les JA depuis que les crises sanitaires et économiques se succèdent. Pour atteindre cet objectif, le syndicat jeune avance plusieurs pistes au premier rang desquelles la défense des signes officiels de qualité, AOP, IGP, mais aussi appellation montagne. “La commercialisation de nos produits locaux mérite également d'être revue”, estiment les JA, qui proposent la mise en place de points de vente collectifs ou encore l'utilisation de la vente en ligne. “Il faut aussi péserver les élevages hors-sol qui maintiennent une activité sur le territoire et font vivre toute une filière locale”, poursuivent-ils.

 

Assemblée générale à Saint-Flour le 2 avril

Quant aux moyens de favoriser l'installation, les pistes ne manquent pas dans ce rapport d'orientations : accroître les soutiens financiers, notamment via des prêts bonifiés plus attractifs, allonger le délais de mise aux normes pour les jeunes installés, relever les plafonds du plan bâtiment, encourager davantage les projets diversifiés (soit “hors bovins”) et l'entrée dans le métier de jeunes non issus du milieu agricole... Les JA n'en diront pas plus et gardent la primeur de leurs revendications pour de nouvelles dispositions opérationnelles du PAD pour leur assemblée générale qui aura lieu le 2 avril à Saint-Flour.
Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires