Jouons collectif !

Candice Barbot

Charles Guerlais (à droite), président de JA 44, « Il ne faut pas oublier que nous sommes des chefs d’entreprise. L’anticipation est essentielle pour mener à bien nos projets. Il est primordial d’échanger pour avoir une exploitation viable, vivable et durable, qui nous permet d’en retirer un revenu correct. Les jeunes ont pris conscience qu’ils doivent intégrer le PDE collectif dans leur processus d’installation car c’est eux qui sont et seront les maîtres de leurs décisions dans leurs exploitations. »
Charles Guerlais (à droite), président de JA 44, « Il ne faut pas oublier que nous sommes des chefs d’entreprise. L’anticipation est essentielle pour mener à bien nos projets. Il est primordial d’échanger pour avoir une exploitation viable, vivable et durable, qui nous permet d’en retirer un revenu correct. Les jeunes ont pris conscience qu’ils doivent intégrer le PDE collectif dans leur processus d’installation car c’est eux qui sont et seront les maîtres de leurs décisions dans leurs exploitations. »

 Mardi dernier, près de 200 personnes étaient réunies en plein cœur du stade de la Beaujoire pour fêter le 200e PDE collectif. Une soirée conviviale ou les jeunes agriculteurs étaient à l’honneur.

Mardi 2 juin dernier, Jeunes Agriculteurs 44 organisait une soirée consacrée au PDE collectif, dans le cadre exceptionnel du Stade de la Beaujoire, en présence de presque 200 personnes : des jeunes ayant participé au dispositif, des futurs installés, ainsi que des partenaires. Organisée mutuellement avec la chambre d’agriculture, le Crédit Agricole et le CER, cette soirée était l’occasion pour tous les participants de revenir sur la création du PDE collectif, de l’idée venue du groupe installation de JA 44 en 2009, à sa mise en place grâce à l’adhésion des trois partenaires. Collégialement, ils ont dessiné un dispositif unique en France, qui a fait mesure d’exemple pour les JA d’autres départements, et qui a prouvé son efficacité avec plus de 200 jeunes passés par là depuis 2010. La soirée était parrainée par Arnaud Boissières, skippeur professionnel ayant participé à plusieurs courses prestigieuses dont deux Vendée-Globe. Son parcours et les défis que son métier l’amène à surpasser se rapprochent de ceux auxquels un futur installé est confronté pendant son parcours et au cours de sa carrière. Son intervention a d’ailleurs été saluée par tous les jeunes présents.

Animée par Delphine Bisson d’Infagri 85 et Tony Luais, responsable installation à JA 44, la soirée a aussi été l’occasion de visionner quatre petits films réalisés pendant le mois de mai avec quatre jeunes ayant eux-mêmes effectué leur PDE en collectif : Aurélie Luais, installée à Maumusson en lait et veaux de boucherie, Mathieu Bardoul, installé à Saint-Julien De Vouvantes en lait, porc et taurillons, Martin Crochard, installé en lait à Marsac sur Don et Jérôme Leduc installé en porc à Saint-Viaud. À travers leurs témoignages autour des thématiques du collectif, de l’appropriation du projet et de la sécurisation, ils ont mis en avant l’enjeu central du dispositif : responsabiliser et professionnaliser les futurs porteurs de projets grâce à l’inertie de groupe, à la force du collectif : « c’est comme une équipe de foot, on se pousse mutuellement vers le haut pour atteindre un but commun : gagner la partie, s’installer ! » soulignait Charles Guerlais en introduction de la soirée. Retour sur les messages forts de cette belle soirée.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires