L’Adema permet d’accéder aux métiers agricoles

J.-M. Authié

Une dizaine de demandeurs d’emploi étaient présents, le 29 mars, pour l’information collective sur les modalités de l’Adema.
Une dizaine de demandeurs d’emploi étaient présents, le 29 mars, pour l’information collective sur les modalités de l’Adema.

Le secteur a besoin de main d’œuvre et ouvre de plus en plus ses portes aux demandeurs d’emploi.

Dans un contexte où le secteur agricole a de plus en plus de mal à satisfaire ses besoins en main d’œuvre, mais également où l’emploi est une priorité nationale, toutes les idées sont bonnes à prendre. Ainsi, les partenaires sociaux ont créé un dispositif à vocation sociale et professionnelle : accès des demandeurs d’emploi aux métiers agricoles (Adema). Cette opération innovante, appuyée par l’État à travers le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels, a connu un vif succès l’an dernier. Avec la Maison familiale de Marcolès et les CFPPA d’Aurillac et de Saint-Flour, 18 stagiaires ont été accueillis en 2011 pour un résultat encourageant : 40 % ont intégré une formation, 35 % ont trouvé un emploi, 13 % vont créer leur entreprise.

Des places sont encore disponibles à Marcolès

La possibilité de devenir salarié ou d’ouvrir l’accès à une formation diplômante séduit. Pendant le parcours Adema, le demandeur d’emploi devient stagiaire de la formation professionnelle continue, placé sous la responsabilité d’un centre de formation référencé. Le parcours est décomposé de la manière suivante : accueil au centre de ­formation (cinq jours) ; immersion en entreprise agricole (15 jours) ; bilan de l’immersion (deux jours). Le cru 2012 s’annonce plutôt bon. Une information collective vient d’avoir lieu à Aurillac (Chambre d’agriculture), réunissant une dizaine de stagiaires issus de Pôle emploi ou de la Mission locale. La première formation débutera le 23 avril, jusqu’au 22 mai, à la MFR de Marcolès (des places sont disponibles).

Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.

Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier