« L’Agroalimentaire, branche essentielle du développement économique en France", selon François Hollande

« L’Agroalimentaire, branche essentielle du développement économique en France", selon François Hollande
copyright : photos Marché International de Rungis

François Hollande a effectué aux premières heures de la matinée jeudi une visite surprise au Marché international de Rungis. L’occasion d’affirmer que l'agroalimentaire était "la branche essentielle du développement économique en France ».

Il s'agit d'affirmer la "volonté du président de la République d'aller au plus proche des Français, responsables d'entreprises ou employés, qui se mobilisent et travaillent pendant cette période de fête", a-t-on indiqué dans l'entourage de François Hollande.

Cette visite vise également à "valoriser les missions de service public, de distribution et de sécurité alimentaire du marché d'intérêt national de Rungis" et un secteur, l'agroalimentaire, "branche essentielle du développement économique en France", souligne-t-on de même source.

Arrivé à 4h35, le président de la République a entamé sa visite par la présentation générale de Rungis par le président du marché international, Stéphane Layani. Il était accompagné de Guillaume Garot, ministre délégué, chargé de l'agroalimentaire, et Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation.

Il s'est rendu ensuite au pavillon des "tripes et des abats" où il a assisté au découpage d'une tête de veau "en une minute chrono".  Après les abats et les tripes, le président de la République a visité le pavillon de la viande et s'est arrêté chez un grossiste corrézien. Peu après 7 h, M. Hollande a ensuite dégusté de l'Epoisse, un fromage bourguignon, dans une cave à fromage.

Premier marché de produits frais au monde, le marché de Rungis a généré 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2011 et héberge plus d'un millier de grossistes.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

ELEVEUR 61

MR LE PRESIDENT VOUS SEMBLEZ AVOIR OUBLIER QUE POUR ALIMENTER UN MARCHE IL FAUT DES PRODUCTEURS.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires