L'Aube classée en « catastrophe naturelle » après les inondations

MB avec AFP

L'Aube classée en « catastrophe naturelle » après les inondations

Dans l’Aube, les inondations de la semaine dernière ont causé de nombreux dégâts qui inquiètent les agriculteurs pour leurs récoltes.

La semaine dernière les agriculteurs de l’Aube attendaient le retrait total des eaux pour évaluer les dégâts causés par les inondations. Des parcelles agricoles d'orge, de maïs, de colza ou même en fleurs ont été entièrement ravagées par les inondations dans la vallée de l'Aube et de la Seine, a rapporté Jean-Mathieu Marsouin, directeur de la FDSEA de l'Aube. « Certainement sans se tromper, plusieurs centaines d'hectares, voire plusieurs milliers », a-t-il estimé, en l'absence de chiffres exacts toutefois, alors que la décrue commence à peine dans le département.

S’il est encore difficile de mesurer l’ampleur des dégâts, il déclare néanmoins que « les récoltes de foin ne se feront pas ». Les stocks étant déjà bas, les éleveurs pourraient être confrontés à de grandes difficultés pour trouver du foin, selon lui. « Il y a un peu de découragement car c'est le travail de l'année, à deux mois de la récolte, qui est anéanti », a déclaré Baptiste Gatouillat, président des Jeunes agriculteurs de l'Aube. Les cultivateurs vont-ils ressemer? « Il faut déjà attendre que la terre sèche », a-t-il observé.

Manuel Valls a annoncé lors d’un point presse en compagnie de la ministre de l’écologie, Delphine Batho, à Buchères, au sud de Troyes, une des communes les plus touchées, que  « ces territoires seront classés en situation de catastrophe naturelle pour pouvoir bénéficier de tous les soutiens de l'Etat ». Il a également ajouté « les habitants, les entreprises, les agriculteurs touchés doivent pouvoir bénéficier de la solidarité nationale. L'Etat doit être présent dans ces moments-là ».

Dans cette commune, qui a connu les plus fortes inondations du département avec près de 40 centimètres d'eau dans les rues et une trentaine de maisons sinistrées, la décrue s'est nettement amorcée.

Publié par MB avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier