L'Australie met son véto au rachat de terres agricoles par des étrangers

L'Australie met son véto au rachat de terres agricoles par des étrangers

L'Australie a mis son veto jeudi au nom de l'"intérêt national" au rachat de son plus grand propriétaire foncier, qui est un de ses premiers éleveurs de bovins, par des investisseurs étrangers, vraisemblablement chinois.

Le gouvernement australien exerce depuis mars un contrôle accru des investissements étrangers dans le foncier agricole en raison des inquiétudes de son opinion publique face à l'appétit chinois.

Un empire agricole, , la société S. Kidman and Co Ltd, serait en effet  convoité, selon la presse australienne, par deux groupes chinois, Genius Link Group, et Shanghai Pengxin, pour un montant avoisinant les 350 millions de dollars australiens (234 millions d'euros).

Fondée en 1899 par le "Roi du bétail" Sidney Kidman est aujourd'hui un des premiers éleveurs bovins du pays avec 185.000 têtes. Ce groupe, qui compte une dizaine d'élevages géants, est le premier propriétaire foncier du pays puisqu'il détient 1,3% de la superficie totale de l'île-continent, soit 2,5% de ses terres agricoles.

Les terres que cette société contrôle s'étendent sur 101.411 km2, soit un cinquième de la superficie de la France métropolitaine.

"Conformément aux recommandations du Conseil d'évaluation des investissements étrangers, j'ai décidé que l'acquisition de S. Kidman and Co Limited par des investisseurs étrangers serait contraire à l'intérêt national et je n'autoriserai pas la vente à se faire dans les conditions actuelles", énonce dans un communiqué le ministre des Finances Scott Morrison.

L'Australie a abaissé le 1er mars le seuil des investissements étrangers dans le foncier au-dessus duquel le gouvernement est consulté.  Un étranger voulant acheter des terres pour plus de 15 millions de dollars australiens doit aujourd'hui déposer un dossier auprès de l'administration, qui peut le refuser. Le précédent seuil était de 252 millions de dollars.

 

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 2

dob

il ne faut pas s'inquiéter, un petit marchandage diplomatique et la vente pourra se faire.
@hcfna : la france le fait aussi... et les formes de colonialisme moderne sont très poussés.

hcfna

Enfin un gouvernement qui agit pour les terres agricoles contrairement au notre qui vend tous au étranger contre de l'argent qui s'envolera a jamais. La terre est unique et indissociable d'un pays, d'un territoire et de l'autosuffisance alimentaire. Les chinois sont pas fous et savent a quoi ils jouent. C'est une nouvelle forme de colonisation, ils le font déjà en Afrique. Les arabes font de mêmes.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier