L'interprofession bovine : Un nouveau président pour l'interprofession bovine

Sylvain Lablanquie

Interbev Auvergne, l'interprofession bovine, a élu son nouveau bureau lundi 7 décembre. Jean-Luc Livrozet en prend la présidence avec un esprit de dialogue et de consensus.

Il a été élu à l'unanimité. Jean-Luc Livrozet, co-gérant des abattoirs de Vivhy et gérant d'une société de livraison de viande, a pris la présidence d'Interbev - l'interprofession bovine - pour trois ans. La transition se fera en douceur avec son prédécesseur Maurice Laurent.

L'occasion de mieux connaître le tout nouveau président, membre de l'interprofession depuis 1992 en tant que délégué de la fédération nationale de l'industrie et des commerces en gros des viandes. Le parcours professionnel de Jean-Luc Livrozet s'est toujours allié avec la filière viande : commercial dans l'entreprise dirigée alors par son père, il décide d'investir et reprend l'affaire en 1989. Encore aujourd'hui Livrozet Viande transporte et fait abattre du bétail, essentiellement des boeufs, pour ensuite revendre les carcasses aux bouchers, grossistes et représentants de la grande distribution. Avec la marque d'entreprise Charolais Noblesse, le positionnement se veut résolument haut de gamme.

Aujourd'hui, à 57 ans, il prend la présidence d'Interbev dans un esprit de consensus. L'avenir de l'ensemble de la filière viande ? « Ce sont de beaux métiers mais devenus de plus en plus difficile notamment après la crise de la vache folle» avance Jean-Luc Livrozet. Et parmi les défis qui s'annoncent, le nouveau président compte bien ferrailler sur le terrain de la communication. « Aujourd'hui on entend parler du steak carbone*. Il va falloir réfléchir à des modes d'action pour répondre aux attaques sur le plan de l'environnement. » Des réunions interrégionales se profilent, notamment pour étudier la question.

A l'occasion du conseil d'administration d'Interbev du lundi 7 décembre, l'ensemble du bureau a également été renouvelé : Maurice Laurent devient vice–président, Jean-Paul Thénot trésorier et Michel Roux secrétaire.

* La quantité de carbone nécessaire pour produire un steak.

Que fait Interbev ?

L'association organise et favorise la concertation au sein de la filière viande bovine, équine et ovine. Treize organisations professionnelles y siègent, notamment les représentants des exploitants agricoles, des commerçants et des abattoirs.
Interbev communique à destination du grand public et des consommateurs, par exemple à l'occasion des journées du patrimoine et des salons internationaux et régionaux. L'association dialogue également au sein des lycées et auprès des médecins, diététiciens et prescripteurs. Par ailleurs elle offre un soutien à la charte des bonnes pratiques d'élevage et joue un rôle de conciliation voire d'arbitrage, en cas de litiges dans le cadre des accords interprofessionnels.

 

 

 

Source Pamac

Publié par Sylvain Lablanquie

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires