L’obligation de détenir un éthylotest reportée au 1er mars 2013

Raphaël Lecocq

L’obligation de détenir un éthylotest reportée au 1er mars 2013

Les problèmes d’approvisionnement ont eu raison de l’échéance du 1er novembre. Aucune réponse n’est apportée quant à la demande de la Coordination rurale d’exclure les véhicules agricoles du champ de la loi.

Depuis le 1er juillet 2012, tout conducteur d’un véhicule terrestre à moteur doit disposer d’un éthylotest à bord de son véhicule. La verbalisation prévue pour défaut de présentation d’éthylotest (11 €) devait entrer en vigueur le 1er novembre prochain. Compte tenu des difficultés d’approvisionnement recensées dans certaines régions, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a décidé de reporter cette échéance au 1er mars 2013. L’objectif de ce report est de permettre à l’ensemble des conducteurs de s’équiper dans de bonnes conditions et à un juste prix, soit entre 1 et 2 € pour un éthylotest chimique à usage unique, ou 100 € pour un appareil électronique.

Pas de dérogation pour les tracteurs à ce jour

Le ministre de l’Intérieur n’a rien dit de la demande formulée par le Coordination rurale auprès du ministre de l’Agriculture Stéphane le Foll d’exclure les automoteurs agricoles de cette obligation. Cette mesure est jugée inepte par l’organisation syndicale, « dans la mesure où les tracteurs agricoles ne garantissent pas de bonnes conditions de stockage des éthylotests, où les conducteurs d’un tracteur peuvent être multiples et qu’ils circulent la plupart du temps sur les parcelles privées en n’empruntant que sporadiquement les voies de circulation ».

 Le ministre de l’Intérieur proposera au comité interministériel de la sécurité routière de mettre à profit ce délai pour évaluer l’intérêt de ce dispositif en étroite association avec le conseil national de la sécurité routière et les associations d’usagers et de victimes de la route. L’alcool est la première cause d’accidentalité sur les routes de France. Il est présent dans 30,8% des accidents mortels. Chaque jour, plus de trois personnes perdent la vie dans des accidents routiers avec alcool. Le «port» de l’éthylotest vise à ancrer la pratique de l’auto-test dans l’esprit des usagers de la route.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 9

Denis

C'est Damien qui a raison. les agriculteurs sont quand même plus responsables de leurs actes que les quelques personnes qui roulent sans permis ou avec 3 grammes.

damien36

Youpala: je pense que la proportion d'automobiliste alcoolisé est largement plus élevée que celle des agri alcoolisé!!
Quand tu as une entreprise à faire tourner, tu ne t'amuses pas à boire avant de conduire!!

22222222

les agricuteurs travaille tres dur au soleil et au froid et au vent boire 1 verre chez soit se n'est pas interdi

Vener

Les associations de lutte contre la violence routière s'accordent pour dire que cette mesure n'aura pas d'incidence sur les alcooliques habituels. C'est DOM qui a raison: il n'y a que les controles d'éfficaces.

Jean Boisdeleau

Pour répondre à Youpala : à le lire on pourrait penser que tous les agris sont des gueules à fioul et que les accidents et les morts sur les routes de notre belle france sont provoqués par cette catégorie d'individus. Je crois que Youpala devrait vivement se renseigner du pourcentage d'accidents qui ont lieu tous les W-E par des gens qui font la fête et qui provoquent tous ces accidents dramatiques!!!!!(sans commentaires) et puis des engins agricoles sur les routes, c'est vraiment très pénible !!! surtout le W-E !!! je pense qu'il faudrait même interdire " LES ENGINS " sur les routes!!!!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires