La baisse des prix à la production se poursuit

La baisse des prix à la production se poursuit
Le repli est plus prononcé pour la pomme Golden (- 36 %) que pour la Gala et les autres variétés (environ – 20 %)

En octobre 2014, les prix des produits agricoles poursuivent leur baisse sur un an. La baisse des prix des grandes cultures, des fruits et du bétail explique ce recul, même si elle s’atténue pour les deux premiers. Seuls les prix des légumes, du vin et des œufs progressent sur un an.

Des prix à la consommation légèrement en retrait

La baisse des prix à la production se poursuit

De leur côté, les prix  à la consommation des produits alimentaires et boissons non alcoolisées ne sont que légèrement en retrait par rapport à octobre 2013, après un pallier autour des 2 % entre juin et août et une baisse de 1 % en septembre. La  bonne tenue des prix des viandes et des légumes,  à l’exception de ceux des viandes de porc, compense presque le décrochage de prix des céréales, fruits et des autres produits agroalimentaires.

En octobre, la hausse sur un an des prix à la production des légumes s’est retrouvée au stade des prix à la consommation, après deux mois sans répercussion.

En octobre, le recul sur un an des prix agricoles  se poursuit quasiment dans les mêmes proportions qu’au mois précédent (- 5,3 % après – 5,6 % en septembre), annonce le ministère dans sa dernière publication « Agreste ».

La baisse des prix des grandes cultures, des fruits et du bétail explique notamment ce recul. Sur fond de récolte 2014 particulièrement abondante, les prix des grandes cultures continuent de chuter en octobre par rapport à octobre 2013 mais aussi par rapport à la moyenne des cinq dernières années. Les baisses sont toutefois moins fortes qu’au mois de septembre du fait d'une remontée des cours.

Fléchissement pour les fruits, hausse pour les légumes

Après un repli important durant l’été, les prix des fruits reculent également mais de façon plus modérée : -15 % sur un an pour la poire et - 25% pour la pomme. A contrario, les prix des légumes accentuent leur hausse sur un an (+ 14 %), après une commercialisation estivale difficile et un rebond des prix en septembre (+ 10% contre 3 % en août).

La douceur automnale a favorisé la consommation des légumes d’été comme le  concombre, la courgette et la tomate et, en lien avec des récoltes réduites en fin de saison, les cours sont nettement remontés. Elle a été moins favorable à la consommation du poireau et du chou-fleur mais, grâce à une offre limitée, les prix d’octobre parviennent malgré tout à se positionner au-dessus du niveau de 2013 pour le chou-fleur.

Les prix des vins progressent

Avec des disponibilités à peine supérieures à 2013 (récolte viticole en hausse mais stocks de début de campagne 2014-2015 réduits), les prix des vins progressent sur un an (+ 5 %), mais de façon deux fois moins forte qu’en août, premier mois de la campagne. Les prix des vins hors appellation se raffermissent mais ceux en AOP fléchissent.

Ceux des gros bovins toujours en recul

Pour le bétail, la stabilisation globale masque des prix toujours plus en recul sur un an pour les gros bovins, ou en retrait pour la première fois pour les veaux, et, au contraire, en baisse plus modérée pour les porcins.

Les prix des porcins sont devenus inférieurs aux prix mensuels moyens 2009-2013 pour le deuxième mois consécutif. La baisse des prix des volailles et lapins se stabilise sur un an autour des -5 % depuis juillet.

Celui des œufs progresse mais beaucoup moins fortement que lors des mois précédents.

Source Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier