La Commission a publié le 18 décembre sa stratégie sur un "air plus pur" pour l’Europe

Chambres d'agriculture France Chambres / APCA

La Commission a publié le 18 décembre sa stratégie sur un "air plus pur" pour l’Europe

Dès le début du processus de révision de la stratégie européenne, l'agriculture a été désignée comme l'un des secteurs devant être mis plus fortement à contribution.

Or, les efforts volontaires entrepris au niveau de la gestion de l’azote, de l’alimentation des animaux ou encore via la modernisation des bâtiments ont permis une réduction des émissions d’ammoniac de 28 % ces dernières années au niveau de l’UE à 27.
La Commission européenne prévoit de revoir sa Directive relative aux plafonds d'émission nationaux (NEC) :

  • En imposant un objectif de réduction des émissions d'ammoniac (NH3), de 27% à l’échelle européenne, à l’horizon 2030.
  • En incluant un plafond pour le méthane et les particules (PM).

Elle envisage également de mettre en place une Directive sur les installations de combustion de taille moyenne (1MW et 50MW) pouvant avoir des conséquences sur le secteur des serres et sur les coopératives.
Pour 2020, la Commission s’est calée sur les objectifs fixés dans le protocole de Göteborg, par contre pour 2030, les objectifs ne nous paraissent pas réalistes et ne manqueront pas d'impacter fortement l’agriculture et en premier chef l’élevage.
Ces propositions seront discutées dans les prochains mois par les législateurs européens. Les Chambres d’agriculture seront mobilisées au niveau français sur la déclinaison de la Directive NEC avec la mise en place, début 2014, du PREPA (plan de réduction des émissions). Elles veilleront aux impacts économiques et à la cohérence réglementaire.
Les Chambres d'agriculture se mobilisent pour l’amélioration de la qualité de l'air notamment à travers des actions de sensibilisation auprès des agriculteurs et la mise en place d’outils Recherche et Développement. Le développement de l'engagement des exploitants agricoles dans le cadre de mesures volontaires en faveur de la qualité de l'air nous semble important, mais pour cela il faut une réelle prise en compte du rapport coût efficacité des mesures à mettre en place. Nous demandons une reconnaissance des efforts de réduction déjà entrepris au niveau du secteur agricole.

En savoir plus sur le site internet des Chambres d'agriculture : http://www.chambres-agriculture.fr/

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier