La Confédération paysanne réclame le « paiement immédiat des aides PAC en retard »

La Confédération paysanne réclame le « paiement immédiat des aides PAC en retard »

Dans un communiqué de presse la Confédération paysanne a indiqué occuper l’Agence de Services et de Paiement à Limoges, pour protester contre le retard inacceptable du paiement des aides PAC 2015 et 2016.

La Confédération paysanne réclame le paiement des aides PAC 2015 et 2016 ainsi qu’un dédommagement financier pour le retard de paiement.  Pour le syndicat, il est « inacceptable » que ce soit aux exploitants de supporter financièrement le poids de ce retard. « Ces aides ne sont pas une aumône, elles rétribuent un travail qui, lui, a bien été fait sur nos fermes. Nous faisons notre travail, l’Etat doit faire le sien ! » indique le communiqué.

La Confédération paysanne demande également la suspension des contrôles qui ajoutent « une pression supplémentaire et contre-productive » pour des fermes « mises en difficultés du fait du retard de versement des aides. » Avant d'ajouter « à l’heure où s’ouvrent les Etats Généraux de l’Alimentation dont l’un des enjeux est d’assurer un revenu aux paysannes et aux paysans, nous estimons que la première des priorités est que l’Etat leur paye ce qu’il leur doit. »

En place dans les locaux de l’Agence de Service de Paiement (ASP) de Limoges depuis le début de l’après midi, la Confédération paysanne a indiqué que « cette occupation durera jusqu’à ce que nos revendications soient entendues par le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert. » 

Sur le même sujet

Commentaires 4

adada

non les artisans aussi , faut croire que ces deux categories sont plus betes que les autres encore que quand j'etais stagiaire dans une banque j'ai vu des patrimoine a peine croyable dans le vexin qui me laisse a penser que 750€ c'est deja trop

Bruno 02 suite

On est pas l'Etat : on a pas de planche à billet en plaine.
La seule planche qu'on ait, c'est celle du plongeoir vers l'inconnu, l'aléatoire, qui remonte de plusieurs mètres chaque année...

Bruno02

Avant, il n'y avait aucun contrôle, le black circulait à flot d'où la retraite en conséquence.
Aujourd'hui, rien ne rentre ou ne sort sans être su, connu, anticipé même par le fisc...
Et franchement, cela ne me dérange pas, bien au contraire : ce sont ces bas de laine qui faussent le marché des terres agricoles ( terres agricoles pour les agriculteurs, j'entends ).
Pour autant, la retraite actuelle, au vu de notre travail, c'est une honte.
A 65 ans, je serai une loque : comment faire alors les 18h par jours qu'on enquille à la moisson ? Et qu'on ne me parle pas d'embauche : avec des revenus négatifs ou proches de zéro depuis quelques années, qui peut augmenter sa masse salariale ?

mic

après avoir travaillé 7jours sur 7 on vous donne une retraite de misere 75 % du smic et on vous diminue le pouvoir d'achat il n'y a que les agriculteur pour accepter c'a

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires