La FNSEA en congrès : Quelle place pour la ruralité dans la future carte des régions ?

La FNSEA en congrès : Quelle place pour la ruralité dans la future carte des régions ?
"l'essentiel des moyens" consacrés à l'agriculture, notamment les fonds européens, seront gérés au niveau régional,d'après Xavier Beulin.

Quelle place pour la ruralité dans la future carte des régions? La question sera le fil conducteur du congrès annuel de la FNSEA, mercredi et jeudi à Saint-Etienne, qui débattra aussi de la nécessaire modernisation de l'agriculture pour faire face à la volatilité des cours.

Quelque 1.200 adhérents sont conviés au grand raout du premier syndicat agricole français, du 24 au 26 mars (mais le premier jour est à huis clos), soit entre les deux tours des élections départementales. Stéphane Le Foll doit venir clôturer le rassemblement jeudi après-midi et la FNSEA annonce ce matin via Twitter la venue jeudi du Premier Ministre, Manuel Valls.

A neuf mois des élections régionales, il s'agit de "faire en sorte que la FNSEA soit partout où se prendront les décisions demain", tout en faisant "le point sur les sommes qui seront consacrées à l'agriculture en milieu rural" lorsque la nouvelle carte à 13 régions entrera en vigueur en 2016, expliquait la semaine dernière à la presse Daniel Prieur, secrétaire général adjoint du syndicat.

Outre l'organisation syndicale proprement dite, il s'agit aussi pour la FNSEA de "regarder les évolutions des flux financiers entre ce qui était perçu par les départements, qui pourrait être transféré au niveau régional, et voir comment faire en sorte pour que le milieu rural demain soit encore arrosé", résume M. Prieur.

Car dans un avenir proche, "l'essentiel des moyens" consacrés à l'agriculture, notamment les fonds européens, seront gérés au niveau régional, ajoute le président du puissant syndicat, Xavier Beulin. Pour lui, la question essentielle est donc de savoir comment faire "passer demain nos projets et nos ambitions dans des assemblées qui vont être dominées majoritairement par des élus plutôt urbains."

La loi sur la nouvelle répartition des compétences entre les collectivités locales, a été adoptée en première lecture par l'Assemblée nationale la semaine dernière. Elle doit ensuite être examinée par les sénateurs.

50 mesures en faveur de la ruralité

Les congressistes devraient aussi revenir sur les 50 mesures annoncées mi-mars par le gouvernement en faveur de la ruralité avec notamment la mise en place d'ici à la fin de 2016 de 1.000 maisons de services publics ou l'engagement de supprimer d'ici la fin de 2016 "les zones blanches", privées d'accès aux réseaux 2G et 3G, quitte à contraindre les opérateurs téléphoniques par la loi.

A Saint-Étienne, la FNSEA se penchera d'autre part sur "l'exploitation agricole de demain", en particulier sur la manière pour les agriculteurs de sécuriser leurs revenus face à une volatilité des prix de plus en plus grande. Les questions de fiscalité et d'assurances seront mises sur le tapis, tout comme celle des relations commerciales avec la grande distribution, sujet toujours brûlant pour les producteurs.

Une table ronde tentera d'identifier ce que peut apporter l'agriculture à l'économie française, avec le généticien Axel Kahn, l'entrepreneur Henri Seydoux, l'écrivain Alexandre Jardin et l'ancienne directrice générale de Pierre et Vacances Françoise Gri.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier