La Fnsea milite pour une hausse de 3% de la TVA

La Fnsea milite pour une hausse de 3% de la TVA
"Je souhaite que cela devienne un sujet de campagne", a déclaré Xavier Beulin, président de la FNSEA

La Fnsea demande une hausse de 3% de la TVA afin de "renforcer la compétitivité" de la France et lutter contre les problèmes de "distorsion de concurrence" en matière du coût du travail agricole face aux voisins européens.

La FNSEA milite depuis plusieurs années en faveur de ce dispositif, baptisé "TVA emploi", dont l'objectif est de baisser les charges sociales sur les emplois salariés afin de récupérer des parts de marché à l'international.

Le syndicat propose une hausse de trois points des différents taux de TVA (5,5%, 19,6% et celui de 7% s'il est effectivement créé). Celle-ci devrait permettre de "renforcer la compétitivité des entreprises, tout en assurant au mieux la pérennité du financement de la protection sociale".

La FNSEA estime à environ 33 milliards d'euros le montant des recettes générées par cette hausse. Sur cette somme, 3,5 milliards seraient affectés à l'allégement des charges sociales, explique Christiane Lambert, vice-présidente de la FNSEA.

Une "compensation" pour les plus bas salaires

Ce dispositif "aurait pour effet de préserver les emplois existants, de stimuler les recrutements et d'influer favorablement sur la baisse du taux de chômage", souligne la FNSEA, qui rappelle que les secteurs agricole et agroalimentaire représentent un chiffre d'affaires de 220 à 230 milliards d'euros et 15% de l'emploi en France.

Du côté du consommateur, les "effets inflationnistes (...) sont mineurs et ponctuels", ajoute la FNSEA, arguant que l'Allemagne, le Danemark et d'autres pays "ont adopté des réformes de ce type sans que cela ne se traduise par des effets économiques négatifs". La FNSEA propose toutefois une "compensation" pour les plus bas salaires. Celle-ci se traduirait par un "retour" de 30 à 35 euros par mois sur les feuilles de paie des salariés qui touchent l'équivalent de 1 à 1,6, voire 2 Smic.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

Pierre12

Un transfert de toutes les charges sociales des entreprises vers une TVA sociale ou TVA emploi comme l'appelle la FNSEA , est la seule mesure efficace qui permettra de relancer l'économie française car elle diminuera le prix de revient des produits fabriqués en France .
Nous redeviendrons donc compétitif à l'export mais également sur le marché français, car les les produits importés de Chine , d'Allemagne ou d'ailleurs payeront eux aussi cette TVA sociale. Les produits importés qui veulent accéder au marché français doivent participer à l'effort sociale de la France!
De plus , le coût du travail va diminuer , puisque les charges sociales ne porteront plus sur les salaires . Donc les entreprises pourront embaucher plus facilement !
Dans quelques années il y aura 1 actif pour 1 retraité . Comment pourra-t-on assurer les retraites avec le système actuel ?
Va-t-on faire travailler les vieux jusqu'a 80 ans ?
La TVA sociale permettra de financer les retraites dés 60 ans!
La TVA sociale est une révolution fiscale et sociale.

ANCOLIE767

nos "representants"ne vallent pas mieux que les politiques où est passé le bon sens paysans?

gaffal

Il faut arrêter avec les taxes sur les produits de base.
C' est un impôt injuste qui affecte proportionnellement
plus les classes populaires.
De plus on sait bien qu' on ne verra pas revenir tout cet argent à l' agriculture...

jga

Attention ânerie de première.
Les prix alimentaires vont augmenter pour le consommateur. La distribution conservera ses marges quoi qu'il arrive.
Au final les prix réglés au paysan diminueront mécaniquement de 3%. Surtout les produits de l'élevage.
Les éleveurs sacrifiés.
Quant aux salaire agricoles, çà touche qui ?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires