La FNSEA pour une hausse de 3% de la TVA

SC

La FNSEA pour une hausse de 3% de la TVA
Xavier Beulin voit dans cette "TVA emploi" la solution pour que les filières « retrouvent des marges de manœuvre et regagnent des parts de marché »

Xavier Beulin, président de la FNSEA, milite pour la mise en place d’une TVA sociale, qu’il appelle «TVA emploi», afin d'alléger le coût de la main-d'oeuvre et de gagner en compétitivité.

"Une hausse de la TVA est le seul moyen de gagner en compétitivité et de faire porter sur les produits d'importation une contribution à notre système social » a déclaré Xavier Beulin à l’occasion de sa conférence de presse de rentrée. Pour la Fnsea, cette « TVA emploi » permettra d'apporter «une véritable solution au problème de distorsion de concurrence en matière de coût du travail, rencontré par les agriculteurs français vis-à-vis de leurs voisins européens et notamment Allemands ou Espagnols ».

Plus concrètement, il s’agit de mettre en place une taxation sur la consommation pour permettre  un allégement des charges sociales des entreprises. Xavier Beulin estime qu’une hausse de 3% de la TVA permettrait ainsi de compenser une baisse de 5,40% des cotisations patronales servant à financer les allocations familiales. « On parle de 30 à 40 milliards d’euros récoltés », annonce Xavier Beulin qui promet d’être vigilant sur l’emploi de cet argent.

La baisse du coût du travail est pour lui  un « enjeu majeur » non seulement pour les agriculteurs mais pour toute la filière, notamment les entreprises de transformation comme les abattoirs. Dans certains secteurs, comme celui des  fruits et légumes, les charges de main d’œuvre peuvent atteindre 70% du coût de revient d’un produit, rappelle-t-il.  La Fnsea voit donc dans cette "TVA emploi" la solution pour que les filières « retrouvent  des marges de manœuvre et regagnent des parts de marché » à leurs concurrents, notamment européens.

Prévoir des compensations pour les bas salaires

Une mesure qui pèsera cependant sur le pouvoir d’achat des ménages et risque de freiner la consommation.  C’est pourquoi la Fnsea estime que cette "TVA emploi" doit être accompagnée de mesures de compensation,  notamment pour les bas salaires. « Il revient aux pouvoirs publics et aux partenaires sociaux de faire des propositions sur ces compensations, a-t-il estimé. « Je ne crois pas à la théorie comme quoi il suffit de faire des économies pour relancer la machine économique. » a ajouté M. Beulin.

Le premier ministre, François Fillon, a annoncé ce jeudi que le projet de loi détaillant le dispositif d'adoption de la TVA sociale serait soumis au Parlement au mois de février. L'objectif étant d'appliquer cette mesure avant l'élection présidentielle au mois d'avril. La question de la TVA sociale sera discutée lors d’un  Sommet social prévu le 18 janvier à l'Elysée

 
 

 

 

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 6

gaffal

Les caisses de l' état sont un panier percé
que les politiques essayent de remplir depuis 20 ans.
Faudrait peut etre essayer de limiter un peu les fuites !
parcequ' a force de taxer le péquin moyen
on va amplifier la spirale de recession, comme en grece !!!

gilles

La TVA sociale s'appliquera a tout les produits, pas seulement aux produits importés, sauf aux produits de première nécéssités. je pense aussi que ce serai une bonne mesure qui permettra de faire payer du sociale aux produits importés au lieu de faire reposer les charges sur les travailleurs de notre pays.
Notre production sera moins chère sur les marchés exports et de toute façon avec la crise de la dette, il faut s'attendre a être plus taxé.

AVI 51

Bonjour

à Jean

Le but de la TVA sociale ou TVA emploi est d'augmenter le prix des produits importés en leur faisant subir une augmentation de la TVA, pour nos produits l'augmentation de la TVA devrait être compensée par la diminutiopn des coûts salariaux (baisse des charges sociales). Cette solution a été déjà utilisée dans d'autres pays dont l'Allemagne avec une réussite exemplaire !!
La fnsea défend cette TVA depuis plus de 10 ans, le gouvernement depuis quelques jours : ne nous ne plaignons pas que des politiques reprennent des idées pleine de bon sens !!!!

Corum

Quant à nous, nous serons vigilants sur la concrétisation des promesses : emploi, gains de part de marchés, ...
J'entends dejà les explications sur le pourquoi ça n'a pas donné les résultats escomptés.
Bien sur, apres coup, on ne reviendra pas sur la hausse de la TVA, et on reprendra une hausse des charges sociales.

Didou

Ne serait il pas mieux d'appliquer une TVA sociale sur le ht des produits importes pour réduire les déficits sociaux, santé et retraite, chômage. Ce taux serait d'autant plus élevé que le secteur concerne a perdu des emplois.
Ensuite la TVA classique s'appliquerait

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires