La location entre agriculteurs, c'est tendance !

Lise Monteillet

La location entre agriculteurs, c'est tendance !

Surfant sur le succès des sites Internet de covoiturage, les plateformes WeFarmUp et Votre machine.com proposent depuis 2015 du matériel agricole en location. L’idée n’est pourtant pas nouvelle : les premiers cercles d’échange remontent en 1988. 

Cercles d’échange : bientôt 30 ans qu’ils existent !

« Notre plus gros souci : faire savoir que nous existons !» Philipe Daubigne, président de l’Association nationale des cercles d’échange de machinisme agricole (Ancema), rappelle que les cercles d’échange existent depuis 1988 en France, mais sont aussi présents dans d'autres pays. Le principe : échanger du matériel et/ou de la main d’œuvre entre agriculteurs. Sachant que la transaction donne lieu à un règlement économique.

Il existe six cercles en France qui regroupent 2800 agriculteurs. Ils couvrent une quinzaine de départements et sont très présents dans l’Eure, les Vosges, le Jura ou l’ancienne région Poitou-Charentes. Ce sont des animateurs qui mettent en relation les agriculteurs. « La valeur humaine compte beaucoup au sein des cercles d’échange », insiste Philipe Daubigne. 

Face à l’étroitesse de certaines fenêtres météo, il est parfois judicieux d’avoir recours à une location ponctuelle de matériel, afin d’assurer la réalisation de ses chantiers en temps et en heure. Deux plateformes proposent de louer du matériel auprès d’agriculteurs qui mettent à disposition leurs outils ou leurs automoteurs : WeFarmUp et Votremachine.com. Combien de matériels agricoles dorment sous un hangar, alors qu’ils pourraient être utilisés ?

Ces deux plateformes sont nées dans le Sud-Ouest et se sont développées sur l’ensemble du territoire métropolitain. WeFarmUp revendique 4000 membres inscrits et 3000 matériels disponibles en ligne. VotreMachine.com annonce 4620 inscrits et 8600 machines sur ses listings. Dans les deux cas, tout le matériel mobilisable n’est pas encore fiché sur ces sites Internet. Il ne faut donc pas se décourager si l'outil convoité ne ressort pas dans le moteur de recherche mais faire une demande individuelle.

Les deux plateformes font appel à leur réseau afin de pourvoir à tous les besoins. Chacune s’appuie sur des agriculteurs « ambassadeurs » ou « référents », répartis sur tout le territoire, pour dénicher le matériel. « 99 % des opérations se font par téléphone. Les agriculteurs ont besoin d’un contact car notre plateforme est encore nouvelle », précise Jean-Michel Lamothe, PDG fondateur de Votre machine.com.

Quels sont les matériels les plus partagés ? Des automoteurs, des remorques et des outils de travail du sol. L’inscription sur ces sites est gratuite. Ces derniers prennent une commission de 15 % sur le montant de la transaction. Votremachine.com a souhaité donner un coup de pouce aux jeunes agriculteurs et aux Cuma en abaissant cette commission à 10 % dans ces deux cas.

wefarmup

Un prix indicatif

Les deux sites préconisent un prix de location et un montant de caution, que les propriétaires sont libres de revoir à la hausse ou à la baisse.  WeFarmUp insiste sur la latitude donnée au propriétaire d’une machine agricole. « Le propriétaire reste maître du calendrier », explique Marion Seiller, développeuse de solutions à WeFarmUp. Elle ajoute : « Il dispose de 48 heures pour accepter une demande de réservation ».

Afin de simplifier les transactions, WeFarmUp a développé une application qui permet de télécharger le contrat et de compléter en ligne l’état des lieux. C’est le locataire qui va chercher le matériel chez le propriétaire. Une distance maximale de 30 km est préconisée par le site.

Chez Votremachine.com, la distance moyenne observée est de 40 km. Si l’agriculteur emprunteur ne souhaite pas aller chercher le matériel, ce site propose de le faire livrer via un partenariat avec un transporteur national. Cette option est choisie dans 1 cas sur 20.

La plateforme va aussi proposer une application semblable à celle de WeFarmUp, disponible fin mai. « Le principal frein aux échanges reste la peur de la casse », constate Jean-Michel Lamothe. « Pour rassurer le propriétaire, nous proposons de louer un boîtier de géolocalisation pour 5€ par jour ». Celui-ci permet de contrôler la vitesse d’avancement ou encore le nombre d’heures d’utilisation.

En 2016, sur 400 transactions, deux gros sinistres ont eu lieu chez Votre machine.com, indique le PDG. Le prix de location inclut, pour les deux sites, une assurance spécifique. Ce n’est donc pas le contrat de base du propriétaire qui intervient.

« L’intérêt, c’est aussi de créer du lien social. Nous avons de belles histoires depuis la création du site », ajoute Jean-Michel Lamothe. « Le numérique permet de rendre visible des choses invisibles », résume Marion Seiller, qui précise : « ce n’est pas de la localisation business, mais de l’entraide, ouverte à un champ géographique plus large ».

votremachine.com

Retrouvez le dossier complet : charges de mécanisation, comment desserrer l'étau ? 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires