La nouvelle PAC "distribuée au maximum au bénéfice de l'élevage"

La nouvelle PAC "distribuée au maximum au bénéfice de l'élevage"

La nouvelle Politique agricole commune (PAC) 2014-2020 sera utilisée en France "au maximum au bénéfice de l'élevage et de l'emploi", a assuré jeudi le Premier ministre Jean-Marc Ayrault au salon international des productions animales (Space) de Rennes.

"Une grande marge de manoeuvre est laissée aux États membres pour mettre en oeuvre la PAC. Nous l'utiliserons au maximum au bénéfice de l'élevage et de l'emploi", a déclaré Jean-Marc Ayrault. "Je vous réaffirme que les décisions seront prises - notamment en matière de convergence et de couplage des aides - à l'aune de leur +soutenabilité+ par les différents types et systèmes de production, en particulier par le secteur de l'élevage laitier", a-t-il ajouté.

Le gouvernement discute actuellement avec les organisations syndicales de différents scénarios d'application de la PAC en France, qui dispose d'une enveloppe de 63 milliards d'euros pour la période 2014-2020. Les arbitrages devraient être rendus en octobre, précise le ministère de l'Agriculture.

Renforcer "les possibilités d'installation progressive

"Le scénario de Stéphane Le Foll, qui instaure une inégalité de traitement entre les différents agriculteurs, ne nous convient pas" et, "si nous sommes bien entendu favorables à un rééquilibrage des aides et à un soutien accru aux secteurs de l'élevage, cela doit se faire de manière plus progressive que ne le propose le ministre", a expliqué le président de la FNSEA, Xavier Beulin, dans une interview au Figaro daté de jeudi.

Par ailleurs, Jean-Marc Ayrault a détaillé les trois mesures phare du projet de loi d'avenir de l'agriculture, très attendue dans le monde agricole.

Sur l'installation des jeunes agriculteurs, la loi veillera à renforcer "les possibilités d'installation progressive" et encouragera la transmission des exploitations "en s'inspirant du contrat de génération".  "La consommation du foncier agricole sera limitée par des dispositions complémentaires à celles du projet de loi logement et urbanisme" et, enfin, "l'enseignement, le développement et la recherche" seront mobilisés en faveur du développement de pratiques agroécologiques.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 5

taratata

nous avons un gouvernement et ministre agricole qui nous font vivre de promesses et de charges et qui sont vraiment nul

FORET617

Les grands perdants seront encore les céréaliers des zones défavorisées,cette année les rendements en blé n'ont pas dépassé les 45 qx/hA vendu en solde à 160 euros la tonne,et 10 qx/ha en colza vendu à 350 euros la tonne, faite les comptes !!

Etama

Diviser pour mieux règner l'adage est vieux comme le monde. La gestion du foncier ,encore plus formidable lorsque se sont les SAFER qui font flamber les prix où encore des agriculteurs ayant plus qu' atteint l'âge de la retraite. Enfin les aides PAC ne sont pas le remède qui maintient le monde agricole en bonne santé mais bien évidement le poison qui fait crever l'ensemble de la profession sans avoir le droit de se plaindre eu égard aux difficultés des autres corporations de la population active(...toujours dviser pour mieux règner !!!) Enfin il faudra bien un jour que l'opinion publique , où encore mieux les attentes sociétales pour ne pas dire les exigences de notre société de consommation fassent leur méa-culpa en acceptant les devoirs citoyens qui leur incombent.
En clair la société ne pourra éternellement refuser l'utilisation de produits issus de transformations industrielles et dans le même tant réfuter l'usage de fertilisants organiques tels que fumier , lisier parce que "malodorants" (eh oui la merde ça pue: aussi bien celle des campagnes que celle des villes!)
En conclusion, parce que j'aurais peur de devenir indigeste pour ceux qui prendront le temps de me lire ; la PAC, Politique Agricole Commune n'existe pas et n'a jammais èxisté au sens où les politiques n'ont jammais pris de décisions d'orientations stratègiques claires et définies mais se sont toujours contenté d'une gestion purement budgetaire de l'Europe agricole en essayant de distribuer les parts d'un gâteau qui ne cesse de réduire comme peau de chagrin
La crise ou plutôt les crises économiques que nous vivons n'en sont pas ,il conviendrait d'avantage de parler de crises sociétales et comportementales tant elles trouvent leurs origines dans l'attitude générale de nos concitoyens par exemple en se plaignant de la hausse des prix à la consommation et refusant dans le même temps la monnaie en petites pièces jaunes lors de leurs achats quotidiens.
Enfin de façon globale , l'Etat Français et d'autres vit au dessus de ses moyens la société en général aussi, le citoyen lambda dernier maillon de la chaîne (Salut les maillons !)également et tout ce joli petit monde s'imaginant que cela pourrait durer le temps des contributions . ET bien non et plus nous adopteront le comportement de l'autruche plus le coup de massue fera mal lors du réveil !!!

bon sens 77

En 4 ans je n'ai pris le temps de réagir que 2 fois et ce jour c'est mon 2éme commentaire.
Je réitère mes propos Demain j'irai manifester avec mon collègue obviously pour dénoncer cette agriculture Européenne que l'on sacrifie dans les négociations de l'OMC. ESt il normal que notre poulet acheté en grande surface arrive en grande partie d'Amérique du sud. avec quel tracabilité?? que la viande bovine des mêmes origines soit nourries avec des protéagineaux ? Je pensais que les bovins étaient des ruminants . que le soja utilisé est à 90%OGM Il est ou le José Bové elle est ou la Duflo Ecolo d'operette.
Au fait Mr Le foll les cours du blé qui était à 250€/ tonne ne sont plus qu'a 157€/ tonne, en 2009 il s'ont descendu a 95€/tonne .
De qui se moque ton?
Laissons parler le bon sens paysans et soyons solidaire .

obviously

je le dis en tant qu'eleveur de bassin allaitant ...ah la belle opportunité ces cereales chere pendant 1 an , voila une bonne raison de deshabiller paul pour habiller jacques .... ca permet au gouvernement d'eviter de dire au bon peuple que la nourriture ca se paie
c'est quoi le but maintenir tous les paysans la tete juste hors de l'eau pour produire de la nourriture a bon compte
les footballeurs, les fabricants d'iphone, les negociants en grain peuvent se gaver , mais qu'un paysan gagnent bien sa vie surtout pas il faut le bon bouseux qui trime pour rassurer les gens...
certes les revenus ceraliers etaient tres haut , sans doute trop mais d'une maniere generale les revenus des ceraliers sur les 15 dernieres années je ne les trouvent pas choquant ...ce que je trouve honteux c'est le salaire minable d'une partie des eleveurs ( d'autres s'ensortent plus que bien comme moi)

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires