Lait : Candia rappelle 30.000 packs de briques Viva et Grandlait

SC

La société Candia, numéro un du lait en France, procède au rappel de quelque 30.000 packs de briques de lait Viva et Grandlait qui « ont une odeur et un goût anormaux » et peuvent entraîner des troubles digestifs.

L'incident est du à un problème de stérilité de la machine qui verse le lait dans les briques. Le lait a une « odeur chimique » et un « goût d'amertume », précise le service qualité du groupe coopératif Sodiaal, propriétaire de Candia. Un numéro Vert 0800 801 638 est mis à disposition des consommateurs.

« Cette mesure est prise en application du principe de précaution et en concertation avec les services officiels », a précisé Candia. La société assure qu'il s'agit d'un incident ponctuel isolé et que toutes les mesures de sécurité et dispositions ont été prises afin qu'il ne se reproduise pas.

Les produits, vendus sous les marques Viva et Grandlait, se présentent sous forme de packs de huit ou six briques d'un litre de lait demi-écrémé avec bouchon. Ils étaient en vente depuis le 14 avril. Les références des produits sont les suivantes : DLUO 29-06-09, quantième 09090M - code usine 3854403, DLUO 30-06-09, quantième 09091M - code usine 3854403, DLUO 01-07-09, quantième 09092M - code usine 3854403.

Les packs, au nombre de 30.000, sortent tous de l'usine de Vienne dans l'Isère. Ces produits ont été commercialisés dans la moitié est de la France.
Les départements suivants sont concernés: Ain, Allier, Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Ardèche, Bouches-du-Rhône, Côte d'Or, Doubs, Haute-Garonne, Isère, Jura, Loire, Haute-Loire, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Puy-de-Dôme, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Rhône, Haute-Saône, Saône-et-Loire, Haute-Savoie, Savoie, Var, Vaucluse, Vosges, Territoire de Belfort.

Source d'après AFP

Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier