Lait de montagne : La FNPL réclame une aide supplémentaire

Les producteurs de lait de montagne doivent bénéficier d'un soutien financier renforcé dans le cadre de la redistribution des aides européennes agricoles, estime la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL).


En plus des aides déjà perçues, les producteurs de lait de montagne devraient pouvoir bénéficier d'un montant supplémentaire de 40 euros pour 1.000 litres, réclame Henri Brichart, président de la FNPL.

La FNPL réclame également un « geste fort » pour l'herbe. Un geste qui doit, selon elle, s'inscrire dans le cadre des aides du premier pilier de la PAC. La fédération plaide pour une aide de 100 euros/ha destinée à «l'herbe productive».

Henri Brichart s'exprimait à l'issue d'un conseil d'administration de son syndicat qui a examiné le dossier du « rééquilibrage » des aides financières, décidé dans le cadre de l'accord sur le bilan de santé de la Politique agricole commune (PAC).

Par ailleurs, La FNPL affirme restée « très prudente » sur la série de mesures européennes annoncées la semaine dernière pour venir en aide au secteur laitier européen. Fragilisés par une très forte chute des prix depuis plusieurs mois, les producteurs vont notamment pouvoir bénéficier de la réintroduction d'aides à l'exportation.

Revenant sur l'accord conclu début décembre entre industriels et producteurs sur le prix du lait, Henri Brichart a indiqué que la réflexion se poursuivait sur les modalités du nouveau système qui doit être mis en place pour établir les tarifs.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier