Lait : Des producteurs bretons ont bloqué, lundi, une plateforme logistique Entremont

DD (d'après AFP)

Des producteurs laitiers ont bloqué, près de Rennes, une des principales plateformes logistiques d'Entremont dans l'Ouest pour protester contre le prix jugé insuffisant du lait payé par le groupe fromager en juillet.

Une trentaine de producteurs laitiers ont également bloqué, lundi, quatre camions citernes de lait destiné au groupe fromager Entremont dans deux communes rurales du Morbihan. La plateforme logistique d'Entremont à Brécé (Ille-et-Vilaine), où transite l'essentiel de l'emmental produit par le groupe, a été bloquée en début d'après-midi par une vingtaine de producteurs de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs. « Nous empêchons toute entrée ou sortie de camions pour une durée indéterminée », a indiqué Christophe Berthier, vice-président de la section laitière de la FDSEA 35.

Alain Troalen, directeur des relations extérieures d'Entremont, a estimé que ce blocage, s'il dure, pourrait « très rapidement poser des problèmes d'approvisionnement chez les distributeurs ». Entremont représente 40% de la production française d'emmental, dont l'essentiel vient de Bretagne. Une réunion avec les producteurs est « envisagée la semaine prochaine », beaucoup de responsables étant actuellement en congés, selon M. Troalen. Entre-temps, d'autres actions régionales devraient être décidées par les syndicats agricoles qui doivent se concerter mardi et ont promis de durcir le mouvement.

Les producteurs laitiers de l'Ouest ont déjà mené la semaine dernière plusieurs actions contre des sites d'Entremont, accusé de s'être précipité « unilatéralement » dans la brèche d'une dérégulation du secteur. Cette dérégulation laisse depuis juillet toute liberté aux industriels pour fixer les prix, jusqu'alors déterminés par des recommandations trimestrielles de l'interprofession (éleveurs, coopératives et industriels). Entremont n'a en effet accordé qu'une hausse de 30 euros les 1.000 litres (portés à environ 310 euros) aux producteurs qui en attendaient 49 en se basant sur l'ancien système de fixation des prix.

Publié par DD (d'après AFP)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires