Lait frelaté en Chine : Trois condamnations à mort, dont une avec sursis

Trois hommes ont été condamnés à mort, dont l'un avec sursis, pour leur implication dans le scandale du lait trafiqué à la mélamine qui a tué six enfants l'an dernier en Chine et en a rendu malades 300.000.

L'ancienne patronne de Sanlu, Tian Wenhua, figure emblématique du groupe au coeur de cet énorme scandale, a été condamnée à la prison à perpétuité, à l'issue d'un procès où les petits trafiquants et les intermédiaires ont surtout payé.

Zhang Yujun, qui a produit et écoulé quelque 600 tonnes du lait frelaté, a été le premier accusé condamné à mort pour avoir mis en danger la sécurité publique, a annoncé le tribunal cité par l'agence Chine Nouvelle. Deux autres accusés ont été également condamnés à la peine capitale, dont un avec sursis. Zhang Yanzhang, qui avait acheté de la poudre de lait trafiquée et en avait revendu quelque 230 tonnes passera également sa vie en prison.

L'enquête a permis de déterminer que 22 sociétés ont vendu du lait trafiqué avec la mélamine, produit destiné aux colles, aux résines ou aux engrais, qui simule un apport en protéines. Ces entreprises laitières ont annoncé la création d'un fonds spécial d'indemnisation, doté de 160 millions de dollars.

Le scandale a mis à mal la réputation des produits chinois dans le monde entier.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires