Lait : L'EMB se prononce aujourd'hui sur une grève européenne

SC d'après AFP

La fédération des producteurs européens de lait (EMB) doit se prononcer jeudi à Paris sur le lancement d'une grève du lait, une action qui ne fait pas l'unanimité chez les éleveurs.

La fédération des producteurs européens de lait (EMB) se prononcera sur l'opportunité d'une grève et le cas échéant annoncera la date de cette action qui pourrait être «imminente ». L'EMB est présente dans 14 pays et revendique quelque 100.000 producteurs.

« Il y a 98% de chances que la grève soit votée », affirme de son côté Pascal Massol, président de l'association des producteurs de lait (APLI) en France. L'APLI réclame une régulation européenne de la production de lait et un prix minimum autour de 350 à 400 euros les 1.000 litres, contre 260 à 280 euros actuellement.

L'organisation des producteurs de lait (OPL), branche laitière de la Coordination rurale, qui revendique 20% des producteurs laitiers français, table aussi sur le vote de la grève et estime que 40 à 50% des producteurs rejoindront le mouvement, selon Nicolas Coudray, porte-parole du syndicat.

Des syndicats partagés en France comme en Allemagne

De son côté, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA), est opposée à la grève. « Je ne crois pas que c'est par la grève du lait qu'on infléchira la position européenne », a expliqué son président Jean-Michel M. Lemétayer.

En Allemagne, le schéma est pratiquement identique. D'un côté, la Confédération des producteurs laitiers (BDM), membre de l'EMB, votera la grève car il n'y «a plus d'autre choix», selon son porte-parole. Tandis que la fédération allemande des agriculteurs (DBV), syndicat majoritaire, dit «rejeter l'idée d'une grève ou un blocage des laiteries».

Source d'après AFP

Publié par SC d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires