Lait : L'Italie prône l'abandon des exploitations non-compétitives

Lait : L'Italie prône l'abandon des exploitations non-compétitives

Plutôt que de maintenir des aides ciblées, l'Italie propose d'inciter les petits agriculteurs non compétitifs à abandonner ce secteur.

A l'occasion d'une conférence de presse, le ministre italien de l'Agriculture Luca Zaia, a été clair : « N'achetons pas le lait, faisons en sorte que l'on en produise moins ». Il faisait référence à son désaccord sur la décision prise par les ministres européens de l'Agriculture de prolonger un régime d'intervention sur le beurre et le lait en poudre. Ce système prévoit des achats de ces produits, à un tarif garanti avec des fonds publics, lorsque les prix du marché sont trop bas.

L'Italie, qui produit des quantités minimes de beurre et de lait en poudre, ne tirera aucun bénéfice des mesures européennes. «26 ministres ont voté pour et l'Italie a voté contre. Notre position est isolée», a reconnu le ministre.


Eliminer 2% de la production

L'UE prévoit d'investir 600 millions d'euros dans cette mesure d'intervention. Le ministre italien estime qu'en utilisant la même somme pour faciliter l'abandon de la production de lait de la part de sociétés qui sont déjà en difficulté, il serait possible d'éliminer du marché de manière définitive trois millions de tonnes de lait, soit 2% de la production de l'UE.

L'UE a dépensé depuis le 1er mars 350 millions d'euros pour acheter du lait en poudre et du beurre, mais «aucune amélioration des prix n'a été enregistrée», juge Luca Zaia. Le ministre assure que l'Italie poursuivra le combat contre ces mesures, sans cependant aller jusqu'au veto.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

alan33

Et moi je deviens quoi petit producteur de lait , j'ai pas assez d'hectares pour me reconvertir en bovins viandes et interdiction pour moi de retourner mes terres car elles sont Prairies Permanentes, alors allez y dites moi ce que je dois faire a 41 ans quand il n'y a plus d'industrie pour vous embaucher.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires