Lait : La Fnsea remet en cause la suppression des quotas

SC d'après AFP

Pour anticiper une crise qui se profile dans le secteur laitier européen, Jean-Michel Lemétayer demande que la Commission européenne revienne sur sa décision de supprimer les quotas laitiers

« La Commission européenne doit revenir sur sa décision d'augmenter la production » laitière, a lancé Jean-Michel Lemétayer au cours d'un point presse. C'est, pour lui, la seule façon d'anticiper une « crise terrible » pour les producteurs européens, confrontés à une très forte chute des prix depuis plusieurs mois. Qualifiant cette mesure de « bêtise », le président de la Fnsea a réaffirmé la nécessité d'une « politique de régulation ».

Lors de la renégociation de la politique agricole commune (PAC) en novembre, les ministres européens se sont en effet mis d'accord sur une augmentation des quotas laitiers de 1% par an pendant cinq ans, avant leur disparition en 2015. Concrètement, plus aucune limite ne sera alors posée à la production.

La grogne monte

Pour calmer les producteurs mécontents, les autorités de Bruxelles ont annoncé en janvier des mesures de soutien aux producteurs de lait européens qui ont pu bénéficier à nouveau d'aides financières à l'exportation. L'UE s'est aussi engagée à des achats de beurre et de lait demi-écrémé à des prix garantis.

Ces mesures n'ont pas suffi. En février, des manifestations ont eu lieu en Grèce, Bulgarie et Lettonie et en Allemagne. La semaine dernière quelque 8.000 agriculteurs tchèques, slovaques, hongrois, lituaniens et allemands ont manifesté à Prague contre la politique laitière européenne et le système des subventions qui défavorise selon eux les nouveaux pays membres de l'UE. En France, les producteurs multiplient les actions dans l'Ouest.

Publié par SC d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier