Lait : Le laboratoire de Châteaugiron débloqué par les forces de l'ordre

Le laboratoire Inter Laitier Loire Anjou Bretagne (Lillab) de Châteaugiron (Ille-et-Vilaine), paralysé depuis plus d'une semaine par l'Association des Producteurs de Lait indépendants (APLI) et la Confédération paysanne, a été débloqué par les forces de l'ordre, a-t-on appris de source syndicale.

Mercredi, l'interprofession laitière de l'ouest (Cilouest) avait demandé en référé le libre accès du laboratoire. « La police est là. Nous sommes surpris que des responsables professionnels fassent évacuer d'autres professionnels, sans qu'il n'y ait eu de dégradations », a expliqué Gérard Durand, de la Confédération Paysanne.

« Quand d'autres structures font pour des millions de dégâts, il n'y a pas de poursuite. Il y a deux poids, deux mesures », a-t-il déploré. « Il ne nous reste plus qu'à nous retourner vers Bruno Le Maire, nous allons participer activement à sa campagne électorale », a averti Gérard Durand (Bruno Le Maire dirigera la liste UMP aux régionales en Haute-Normandie).

La compagnie de gendarmerie de Vitré a confirmé de son côté la présence de gendarmes mais n'a pas précisé si l'évacuation était en cours ou terminée.
Plusieurs laboratoires de la région ouest sont bloqués depuis plusieurs jours par des syndicats minoritaires afin d'obtenir une reprise des négociations sur le prix du lait. Les laboratoires interprofessionnels (producteurs, coopératives, industriels) ont en charge l'analyse du lait des producteurs, dont la rétribution varie en fonction de sa qualité et de sa composition.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires