Lait : Les opérations de stickage se multiplient

Lait : Les opérations de stickage se multiplient

Les producteurs de lait multiplient dans les grandes surfaces les appels à boycotter des produits de marque, aussi longtemps que leur lait ne leur sera pas payé à un prix « équitable ».

Dans la Manche, premier département en nombre de producteurs laitiers, les producteurs ont sévi dans 59 grandes surfaces et poursuivait lundi les opérations désormais quotidiennes consistant à apposer sur certains produits des autocollants appelant à les boycotter. On pouvait notamment lire «L'entreprise fabriquant ce produit vole les producteurs de lait» sur tous les produits des groupes Bongrain, Bel et Lactalis ».

A Toulouse, une dizaine de manifestants de la FDSEA, des Jeunes Agriculteurs (JA) et la Fédération nationale des producteurs laitiers (FNPL) ont fait de même dans les rayons d'Auchan et de Carrefour avec La vache qui rit, le Caprice des Dieux et le Camembert Président (produits respectivement de Bel, Bongrain et Lactalis)

« BOYCOTTEZ - Ce produit est fabriqué par une entreprise qui ne paye pas les producteurs de lait », « ULTIMATUM - Les agriculteurs demandent à cette marque de payer le lait au prix équitable », proclamaient les stickers. Des actions du même type on eu lieu en Midi-Pyrénées à Montauban, Auch ou Albi.

En Rhône-Alpes, les producteurs de lait ont fait « des contrôles sporadiques et ponctuels » dans quelques grandes surfaces, avec des affichages sur les linéaires.


Ces opérations surviennent en plein bras de fer entre les producteurs et les géants de la transformation laitière. Les producteurs de la FNSEA, des JA et de la FNPL ont donné aux industriels jusqu'au 12 août pour reprendre les négociations sur le prix du lait.


Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier