Lait : Les producteurs dénoncent «un accord de dupes»

SC

L'accord sur les prix du lait, conclu au forceps mercredi soir, laisse les producteurs dans l'inquiétude, y compris au sein de la Fnsea.

La Fdsea du Finistère dénonce un « accord de dupes » et demande « une renégociation immédiate », alors que dans le Morbihan, elle réclame un « fonds de mutualisation afin d'assurer l'équité » entre les producteurs. De son côté, la Fdsea de la Manche qualifie l'accord d'« inacceptable ».

« Ceci n'est pas un accord, mais bien un prix de vente à perte imposé par les pouvoirs publics, qui remet en cause la viabilité des exploitations et l'installation de jeunes en production laitière », dénoncent de leur côté les jeunes agriculteurs (JA).


Un accord scandaleux pour la Confédération

Les syndicats minoritaires, non représentés dans les négociations menées par la Fnpl (Fédération nationale des producteurs de lait, branche lait de la puissante Fnsea) sont encore plus critiques. L'accord « est scandaleux (...) C'est un accord hautement politique, voulu par le ministre, sans politique laitière pour gérer les excédents. Rien n'est résolu sur le fond », dénonce Yves Leperlier, responsable de la commission lait à la Confédération paysanne.

« Le compte n'y est pas », estime pour sa part Jacques Briant, président de la Coordination rurale des Pays de Loire. « Une fois de plus, ça veut dire qu'on accepte que le produit soit payé en dessous du coût de production. C'est du rafistolage ».

Enfin, l'Organisation des producteurs de lait (OPL) dénonce, elle aussi, un «accord de dupes». « Comme on pouvait s'y attendre, les négociations interprofessionnelles, sous l'égide du ministère, n'ont pas permis d'aboutir à un prix du lait rémunérateur pour les producteurs », estime l'OPL.


Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier