Lait : Paris et Berlin réclament un gel de la hausse des quotas

La France et l'Allemagne estiment que les réponses de la Commission ne sont pas à la hauteur des défis du secteur et réclament des mesures concrètes et notamment un gel de la hausse des quotas.

En réponse au rapport de la Commission européenne, la France et l'Allemagne, principaux producteurs de lait en Europe, détaillent dans un communiqué commun, les mesures qu'ils jugent utiles pour lutter contre la baisse des prix du lait.

Les deux pays souhaitent notamment « l'examen de la possibilité d'augmenter le prix d'intervention de manière transitoire, ainsi que de l'opportunité d'un gel, au niveau communautaire, de l'augmentation des quotas de 1% en 2010 ».

Français et Allemands demandent en outre une augmentation des restitutions à l'exportation pour le beurre, la poudre et les fromages « sans pour autant perturber les marchés les plus sensibles dans les pays en voie de développement », ainsi que l'abaissement du seuil de restitution pour les fromages.

Elles proposent également la mise en place d'une « contractualisation » entre producteurs et industriels, afin d'apporter plus de visibilité sur les prix aux éleveurs. Le gouvernement français étudie actuellement un tel système, dont les modalités devraient être annoncées début octobre.

La France et l'Allemagne prévoient de faire des propositions complémentaires pour le secteur du lait courant septembre.

Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier