Le 17 décembre à Paris : Vente des fruits et légumes au « juste prix »

Après un tour en banlieue, le Modef, syndicat agricole d'exploitants familiaux, renoue avec sa traditionnelle vente au « juste prix » de fruits et légumes frais et de viande aux consommateurs à Paris le 17 décembre pour alerter sur les difficultés des paysans.

Le syndicat entend écouler une dizaine de tonnes de pommes, tomates, kiwis, poireaux, pommes de terre, salades, boeuf et agneau, en provenance du Vaucluse et de la Corrèze à un « juste prix », explique son secrétaire général Raymond Girardi.

« Il s'agit de solidariser les consommateurs et les producteurs autour de la défense du pouvoir d'achat et de la rémunération du travail paysan », écrit l'organisation syndicale dans un communiqué.

« La grande distribution et les industriels de l'agroalimentaire achètent au producteur le kilo de pommes de terre à 25 centimes. Ils le revendent entre 2 et 3 euros au consommateur; or le transport ne coûte que 20 centimes et le conditionnement à la centrale d'achat entre 60-80 centimes. Donc ils se font des marges entre 1 et 2 euros », dénonce M. Girardi.

Le Modef plaide par conséquent pour un « juste prix ». « Il faut vendre les fruits et légumes au juste prix, c'est-à-dire un prix plus rémunérateur pour le producteur et avec des marges normales pour la grande distribution », argumente M. Girardi.



Source d'après AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier