Le bio est-il réellement bon pour la santé ?

Le bio est-il réellement bon pour la santé ?

Manger bio a-t-il réellement un effet bénéfique à long terme sur la santé ? Une vaste étude sur plusieurs années concernant 100.000 personnes au moins, dont la moitié adepte du bio, lancée aujourd'hui, va tenter de répondre à la question.

Enquête Nutrinet-santé mode d’emploi

Le bio est-il réellement bon pour la santé ?

Comme tous les Nutrinautes, les participants répondront à divers questionnaires sur leur alimentation, activité physique, poids, taille, antécédents de santé personnels et familiaux, avec une interface sécurisée  assurant la confidentialité de leurs réponses.

Chaque mois, ils recevront par mail un questionnaire complémentaire afin de mieux connaître en détail les motivations de l'achat ou non de produits bio, les lieux et le coût de ces achats ainsi qu'au fil du temps de l'état de santé des participants.

A terme, BioNutriNet permettra d'évaluer un éventuel effet protecteur vis-à-vis de malades chroniques (cancers, maladies cardiovasculaires, obésité, diabète, etc.). Le financement spécifique de BioNutriNet (700.000 euros) est assuré par l'Agence Nationale pour la Recherche.

 

C'est la plus grande étude jamais conduite sur la consommation des aliments bio, relève le Dr Emmanuelle Kesse, épidémiologiste qui pilote cette nouvelle étude appelée "BioNutriNet" dont l'objectif est de mieux comprendre qui sont les consommateurs de produits bio et les liens entre la consommation de ce type d'aliments et la santé.

Les responsables de l'étude, qui se poursuivra au moins 5 ans, lancent un appel afin que le plus grand nombre de consommateurs (réguliers ou occasionnels) ou non consommateurs de produits bio, participent à ce projet (pour s’inscrire : www.etude-nutrinet-sante.fr). "Il y a déjà eu des études sur les consommateurs de bio mais généralement sur de petits groupes et durant seulement quelques semaines", ajoute le Dr Kesse.                                

7% de consommateurs réguliers

Les consommateurs réguliers de produits bio, 7% de la population française, sont plus éduqués et physiquement plus actifs que les non-consommateurs, mais disposent en revanche de revenus généralement comparables à ceux qui déclarent ne pas s'intéresser au bio, d'après une première étude ponctuelle sur la cohorte NutriNetSanté (échantillon de 54.300 adultes français) publiée en octobre 2013 dans la revue PloS One. En revanche, les non-consommateurs qui invoquent un coût trop cher pour ne pas en consommer, ont effectivement de moindres revenus.

Si les rations caloriques journalières des consommateurs de bio sont comparables à celles des autres participants, en revanche leurs apports en vitamines, minéraux, omega-3 et fibres sont supérieurs. Les mangeurs bio sont moins souvent en surpoids ou obèses, montrait également l'étude.

Le nouveau projet cherche à aller plus loin : il s'agit de mieux préciser ce qui détermine la consommation ou non des aliments bio ainsi que ses effets sur l'état nutritionnel (vitamines et minéraux) et toxicologique (résidus de pesticides), mesurés sur un sous-groupe de 300 personnes, grâce à des marqueurs sanguins et urinaires.

 

 

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 39

lucho

La vaccination FCO ça a été demandé par les éleveurs, suffit de se rappeller les pertes qu'on a eu et qu'on avait rien pour faire face. Après la rendre obligatoire par les vétos et dans les zones déjà touchées ça a servi a engraisser les labos

youpala

il est desastreux de penser que la vaccination fco a été respectées , , il suffit de connaitre vraiment des eleveurs pour savoir que les vetos ont fait l'ordonnance facturé et le vaccin n'a jamais été fait
en tout cas certains ont tenu des propos bien outrancié sur l'agriulture biologqiue et ferait mieux de balayer devant leur porte j'en ai l'impression etre aigri ne mene a rien

neutron39

Vignes ou vaches c'est tjrs le même débat, pour la fco bénéfice pour qui??? Le labo, comme d'hab. Nous avons résisté le juge ne nous a pas condamné , il y a encore une justice, merci et bon courage à ce viti et aux autres.

disasterpiece

@"j'ai pas les attributs pour assumer un pseudo" tu devrais vraiment te lancer dans la politique ça tombe bien José cherche pour les européennes, si ne pas être de ton avis s'apparente à de la calomnie tu dois faire partie de la théorie du complot.
Que ce traitement ne soit pas justifié peut être mais quand il y a des prophylaxie obligatoire c'est la profession qui la voulue (dernier cas en date la FCO) mais faire croire que des gars ont réussi à passer outre les abattages total pour des cas d'ESB, tub, ou encore FA ça c'est du mensonge

moi meme

a vous lire c'est les quantites qui font difference .ce n'est pas ma vision je pense que les 2 systemes marchent avec avantages et inconvenients .le poison n'est peut etre pas la ou on le pense des etudes impartiales devraient etre faites .les lobbys font du rapport de force.et de la rien de bon en sort car les abus ne sont pas d'un seul cote .tout cela finira mal .je viens d'apprendre que certains elus voudraient sous reserve que cela soient exact .voudraient supprimer les digues le long des rivieres pour etendre les eaux empechant toutes cultures .savez quelque chose a se sujet .j'aimerai en savoir plus. merci de" vos reponces .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires