Le délégué cantonal de GDS Creuse, un relai pour renforcer la proximité

Marien BATAILLE

Le délégué cantonal de GDS Creuse, un relai pour renforcer la proximité

Vos relais cantonaux sanitaires => En santé animale, les données évoluent rapidement avec un impact collectif majeur. Le délégué cantonal de GDS Creuse constitue un relai privilégié dans notre dispositif sanitaire départemental.

Un forum sur www.gdscreuse.fr pour les réunions d’automne 2013

Le délégué cantonal de GDS Creuse, un relai pour renforcer la proximité

« Vous avez debons outils, ils demandent à être mieux connus pour être plus utilisés ». Prononcée àplusieurs reprises par les délégués cantonaux au cours des rencontres à l’automne2012, cette phrase, vous est proposée comme fil conducteur pour nos réunionsd’automne (cf. article du 12/07/2013).

Pour nous faire part de vos avis, différents canaux à votre disposition

Afin que ces réunions d’automne soient pleinement unlieu de rencontre et d’échanges dans la convivialité, préparons-les dèsmaintenant. Différents outils vont être disponibles. Vous avez déjà nos circuitshabituels : visite au siège, contact téléphonique, courriel... Notrebulletin d’information hebdomadaire constitue un moyen supplémentaire ; plusde 350 abonnés reçoivent déjà chaque semaine les articles de GDS Creuse outoute autre information, si vous ne l’êtes déjà, vous pouvez vous inscrire, vousaurez une information facilitée et pourrez nous faire part en direct de voscommentaires, suggestions… Avec notre envoi des informations par espèce (aoûtpour les bovins et porcins, septembre pour les ovins et caprins) vous trouverezun questionnaire pour nous indiquer vos attentes et besoins, pensez à nous leretourner !

Un forum de discussion pour enrichirnos échanges

Pourenrichir nos échanges, un forum de discussion s’ouvre sur www.gdscreuse.fr. Le 1er sujetd’échanges va être nos réunions d’automne. Nous vous sollicitons pour prépareren amont ces rencontres tant sur le fond (sujets que vous voulez voir abordés,témoignages que vous souhaitez apporter…) que sur la forme (timing, modalitésd’échanges…). D’autres thématiques pourront ensuite êtres proposées, ce serafonction de vos souhaits ! Utilisez donc ce nouvel outil sansmodération !

La rénovation de l’organisation sanitairefrançaise, initiée avec les Etats Généraux du Sanitaire depuis début 2010, étaitnécessaire avec les évolutions des élevages, des éleveurs et de leurenvironnement. Dans cette nouvelle gouvernance, le maintien du trépiedhistorique, administration (DDCSPP), vétérinaires, éleveurs (GDS) comme socles’est révélé incontournable. Le délégué cantonal, relai de proximité, voit sonrôle renforcé dans ce schéma d’approche sanitaire collective encore plusindispensable aujourd’hui.

Le délégué cantonal de GDS Creuse, un relai d’information privilégié

Une des missions du délégué cantonal est deremonter les besoins et d’assurer le relai d’information, entre le terrain etnous, pour toutes problématiques ou demandes propres à une zone, une productionou un type d’élevage. Pour cette mission, le délégué reçoit une informationtrimestrielle avec un bilan des actions réalisées et une présentation desévènements à venir. Egalement, pour faire évoluer nos actions en adéquationavec vos besoins, une sollicitation, par le biais de questionnaires, est effectuéeauprès de chaque délégué. Par ailleurs, le délégué cantonal est consulté dansle cadre de la commission protection animale. En tant qu’acteur de terrain, ila connaissance des problèmes que peuvent rencontrer certains éleveurs. Ledélégué cantonal représente donc un de nos interlocuteurs privilégiés.

Une participation active à la politique sanitaire du département

Chaque année, au mois d’avril, l’AssembléeGénérale (AG) de GDS Creuse rassemble nos délégués cantonaux. Elle discute etentérine la politique sanitaire du département concernant les différentesespèces de rente et ses grandes orientations avec une forte implication desdélégués cantonaux. Ces dernières années, plusieurs résolutions de l’AG ontdéfini notre politique et permis l’obtention de la situation favorable actuellepour les prophylaxies « historiques » ou autres maladies. En IBR,cela permet de placer la Creuse en position propice pour la commercialisation,d’envisager l’éradication pour bénéficier des allégements dans le cadre d’unstatut favorable.

Une mission complémentaire pour les délégués cantonaux volontaires : le dépôt de produits raticides

Nous avons mandaté notre filiale FaragoCreuse pour vous proposer des services liés à la gestion sanitaire, notamment,la lutte contre les rongeurs. Pour que vous puissiez tous bénéficier d’unservice de proximité et mettre en place une des bases de la prévention, certainsdélégués cantonaux, repartis sur la Creuse, ont été volontaires pour avoir àdisposition des produits de dératisation (voir sur www.gdscreuse.fr la carte des dépôts de produits dedératisation chez les délégués cantonaux volontaires de GDS Creuse). Ilsont été formés sur ce domaine et reçu des informations concernant les autresservices pour éclairer leurs interlocuteurs. Ce service de proximité permet unmaillage du département avec un renforcement du rôle de relai du déléguécantonal.

Le délégué cantonal de GDS Creuse, un relai pour renforcer la proximité

La base du Conseil d’Administration (CA) de GDS Creuse

Notre CA estcomposé de 18 membres à voie délibérative dont 12 délégués cantonaux, 1représentant de la Chambre d’Agriculture, 1 représentant du syndicat agricolemajoritaire, 3 représentants de la profession vétérinaire (Groupement TechniqueVétérinaire, Syndicat des vétérinaires, Ordre des vétérinaires) et 1représentant du Conseil Général. Les 12 délégués cantonaux administrateurs sontélus par l’AG pour trois ans avec un renouvellement par tiers chaque année. Nosprésident, vice-président, trésorier, secrétaire sont des délégués cantonauxélus et déterminent, avec l’ensemble du CA, notre politique générale. Commetous les trois ans, les élections des délégués cantonaux ont lieu lors de nosréunions locales. La représentation cantonale d’environ 1 délégué pour 40éleveurs adhérents (production bovine, caprine, ovine ou porcine) fera que 105délégués cantonaux seront élus ou réélus par leurs collègues éleveurs lors deces rencontres d’automne 2013.

Un relai à faire vivre pour une efficacité renforcée dans le cadre de la « Sanitaire’ Attitude »

Ce réseau d’éleveurs constitue un schéma original quiprésente un intérêt majeur dans le cadre du besoin de réalisation collective detoute action sanitaire. Ce modèle mis en place à la création du Groupement deDéfense Sanitaire de la Creuse en 1953, adapté au fur et à mesure des années,poursuit et améliore son action dans le cadre de la « Sanitaire’Attitude ». Chaque éleveur est donc invité à solliciter ses déléguéscantonaux (cf. liste) pour son besoin personnel dans l’intérêt collectif. Sivous voyez des améliorations à apporter, faites-en part à vos délégués cantonauxou directement à GDS Creuse.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier