Le Festival des groupes d'agriculteurs: quelle énergie positive

Christophe Leschiera - TRAME

Le Festival des groupes d'agriculteurs: quelle énergie positive

400 agricultrices, agriculteurs et animateurs de groupes de développement ont participé au Festival 2017 des groupes de développement organisé par la Fédération nationale des Geda, en partenariat avec les groupes d’agriculteurs de Bretagne (Geda 35, Ceta 35, Comités de développement du Finistère et Res’Agri Morbihan) et Trame.

Le Festival des groupes d'agriculteurs: quelle énergie positive

Oser sortir du cadre

A l’occasion de la table-ronde « Comment les groupes de développement vont relever les défis agricoles de demain », Claude Cochonneau, président des Chambres d’agriculture, a rappelé que « les groupes ont un rôle social important, et encore plus important en période de difficultés. Les agriculteurs ont besoin de parler ». Pour Karen Serres, présidente de Trame, « Les groupes de développement sont des lieux de réflexion, d’idées novatrices qui n’ont pas encore été prévues. J’invite donc tous les agriculteurs à ne pas se censurer, à sortir du cadre, à être des agriculteurs chercheurs ! ».

Le Festival des groupes d'agriculteurs: quelle énergie positive

La FNGeda, leader du collectif en agriculture

Pour Olivier Tourand, président de la FNGeda, « La FNGeda sera demain le leader connu et reconnu du modèle collectif ascendant en agriculture. Nous voulons donner de la valeur  aux relations humaines sur nos exploitations agricoles, entre associés, mais aussi avec les salariés agricoles qui y travaillent. La mise en réseau des résultats positifs, en matière d’agronomie, de circuits courts, d’élevage…, est essentielle pour valoriser le travail des groupes de développement. Nous allons renforcer leur mise en réseau et la diffusion des actions qu’ils mènent ».
 
 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires