Le goût des concours

Catherine Perrot

Bouki, ici encadrée par Charlène et Anthony, a participé pour la première fois au départemental l’année dernière. Pour sa seconde participation, elle sera accompagnée de sa mère et de sa fille.
Bouki, ici encadrée par Charlène et Anthony, a participé pour la première fois au départemental l’année dernière. Pour sa seconde participation, elle sera accompagnée de sa mère et de sa fille.

Le concours départemental Prim’Holstein 2012 se tiendra le 27 janvier prochain. Charlène Busson et Anthony Lambert, du Gaec de la Herse, y seront avec trois de leurs vaches.

«Une vache adorable ». Quand elle parle de Bouki, une fille du taureau Rouki, qui s’apprête à participer au prochain concours départemental Prim’Holstein de Châteaubriant, Charlène Busson est très enthousiaste. La jeune femme, qui est actuellement salariée au sein du Gaec de la Herse, à Pouillé-les-Coteaux (mais qui en sera sans doute dans quelques mois, une associée), est en effet celle qui a choisi puis dressé cette vache : « J’y ai passé du temps, mais c’est ce que j’aime dans ce métier, le contact avec les bêtes. »
La première participation de Charlène et Bouki à un concours, c’était l’année dernière, lors de cette même compétition départementale Prim’Holstein. L’élevage de la Herse avait emmené une seule vache au concours, et elle avait terminé deuxième de sa section : un résultat tout à fait encourageant !

Génétique de bon niveau

Cette participation de l’année dernière était aussi une première pour le Gaec : avant l’arrivée de Charlène sur l’exploitation, les associés n’avaient pas trop le temps de s’occuper des concours, même si la génétique les passionnaient depuis toujours. Bouki est d’ailleurs l’une des filles de Sister, la « première vache issue d’une dose achetée à l’extérieur de la coopérative », se souvient Anthony Lambert, l’associé du Gaec en charge du troupeau laitier.
Une dose de Jesther en l’occurrence. Cette première vache, qui en est aujourd’hui à sa huitième lactation, est encore sur l’élevage, bon pied bon œil : « Elle n’a jamais posé de souci particulier », commente An-thony Lambert. C’est pourquoi, pour la deuxième année de participation du Gaec au départemental Prim’Holstein, elle accompagnera sa fille, Bouki, avec pour objectif de participer au challenge longévité.
Et, pour compléter la famille, End stole, fille de Bouki, actuellement en première lactation, sera aussi du voyage pour Châteaubriant. Si l’année dernière, Charlène était seule à défiler sur le ring, cette année, Anthony sera à ses côtés pour assurer la présentation des trois vaches ; mais pas question qu’il mène Bouki : « Elle, c’est moi qui la présente ! » assure la jeune femme.
Ces trois vaches de la même lignée (grand-mère, mère, fille) se ressemblent beaucoup. Selon Charlène, elles ont un type laitier bien marqué, notamment une belle mamelle, avec de bonnes attaches avant et arrière. « Ce ne sont pas des vaches immenses, mais elles ont un dos solide ». Le tout doublé d’un caractère facile.

Coachés par un voisin

Pour leur deuxième participation, les éleveurs auront un peu plus de matériel et d’expérience que l’année dernière : pour la première édition, ils avaient été coachés par Simon Lhériau, leur voisin habitué des concours, qui leur avait également prêté du matériel. Depuis, ils ont acheté leurs propres outils, et ils ont aussi assisté, en tant que spectateurs, à plusieurs concours importants : celui de Paris, le Space, le national au Mans.
Avec leurs trois bêtes, Charlène et Anthony savent qu’ils seront bien occupés pour cette nouvelle édition du concours départemental. Mais pour eux, cette compétition est l’occasion de connaître beaucoup de monde, notamment de très bons éleveurs, et est source de motivation pour progresser. « Oui, nous serons stressés, mais ce sera du bon stress ! »

pratique

L’association Prim’Holstein 44 organise le concours départemental Prim’Holstein le vendredi 27 janvier prochain, sur le site du foirail (ZI Route de Vitré) à Châteaubriant, à partir de 9 heures. Au programme : concours de jugement d’animaux par les jeunes des lycées agricoles, prix de sections, prix spéciaux, prix de championnats, challenge longévité, présentation de génisses par les jeunes… Le clippage des animaux sera assuré sur place par une équipe de jeunes. Le juge sera Thomas Allard, ancien technicien Prim’Holstein, aujourd’hui éleveur en Morbihan et qui a récemment officié au national du Mans.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier