Le Mérite agricole rend hommage à la « femme rurale »

Raphaël Lecocq

La maquette de la future sculpture dédiée à la "femme rurale"

L’Association des membres de l’Ordre du Mérite agricole lance une souscription pour ériger le premier monument en l’honneur des femmes rurales s’étant illustrées pendant les deux guerres mondiales. Marie-Louise Périquet, agricultrice retraitée de 95 ans, en sera l’égérie.

La sculpture de 3,5 m X 3,5 m sera dévoilée en juin prochain à Verdun, lieu symbolique s’il en est des conflits du XXIème siècle. Verdun, c’est la ville qu’a choisie l’Association des membres de l’Ordre du Mérite agricole (Amoma) pour accueillir son prochain congrès national, qui coïncidera avec le 100ème anniversaire de la Bataille de Verdun. « Nous allons donner à ces mères, à ces épouses, à ces familles meurtries par les évènements, la reconnaissance qu’elles ont tant méritée, au regard du rôle considérable qu’ont tenu ces françaises de l’ombre jusqu’alors trop effacées dans les mémoires et dans l’Histoire », justifie Daniel Dadu, responsable communication de l’Amoma.  Pour l’occasion, Marie-Louise Périquet, agricultrice retraitée de 95 an, sera élevée au grade de chevalier de l’Ordre du Mérite agricole.

Un Ordre fondé en 1883

Après les deux ordres nationaux (l’ordre de la Légion d’honneur et l’ordre national du Mérite), le Mérite agricole est l’un des quatre ordres ministériels, avec l’ordre des Palmes académiques (fondé en 1808), l’ordre du Mérite maritime (fondé en 1930) et l'ordre des Arts et des Lettres (fondé en 1957). Le Mérite agricole a été créé en 1883 par Jules Méline, ministre de l’Agriculture, qui relève que « dans cet immense personnel d'agriculteurs, d'agronomes, de professeurs, de savants, le labeur est incessant, les dévouements nombreux et les récompenses rares ».. Les nominations ont lieu chaque année en janvier et juillet. Le contingent annuel attribué aux différents grades est fixé à 60 commandeurs, 600 officiers et 2400 chevaliers. En un peu plus de 130 ans, plus de 400 000 serviteurs de l’agriculture ont reçu l’un ou l’autre grade.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier