Le moral des agriculteurs remonte !

S C

Le moral des agriculteurs remonte !
La grande majorité des exploitants anticipe une stabilité ou une amélioration de leur situation financière (DR)

78% des agriculteurs estiment que leur situation actuelle est bonne ou acceptable, soit 8 point de mieux qu’en octobre dernier, selon un sondage Ifop réalisé pour la FNSEA en mars 2014.

54% estiment en effet que la situation actuelle de leur exploitation est acceptable et la proportion de ceux la jugeant bonne (24%) est en nette augmentation (+ 5 points depuis octobre 2013).

De même, l’inquiétude quant à l’avenir de la situation économique de leur  exploitation diminue. 60% des agriculteurs estiment que leur situation sera identique ou plus favorable pour les deux à trois ans qui viennent. Ils étaient 54 % à le penser, il y a six mois. Les plus optimistes sur leur propre activité sont les exploitants en cultures spécialisées et ceux des régions Bourgogne, Franche-Comté, Centre et Pays de la Loire. A l’inverse, les éleveurs de bovins, ovins, caprins, les exploitants de grandes cultures et ceux du Massif-Central se montrent les plus pessimistes

Autre signe encourageant : la part des exploitations qui a vu sa situation économique se détériorer est passée de 35% à 28% en 6 mois. Seuls les producteurs de porcs et de volailles, les horticulteurs et les maraîchers ne partagent pas ce sentiment. Néanmoins  la grande majorité des exploitants anticipe une stabilité ou une amélioration de leur situation financière pour les trois prochains mois.

Les exploitants de Rhône-Alpes, PACA, et de Languedoc-Roussillon évoquent des prévisions positives quant à leur situation financière à court terme au contraire des exploitants d’Aquitaine, Poitou-Charentes, de Pays de la Loire et de Champagne-Ardenne, Alsace, Lorraine.

Toutefois, 32% disent encore avoir rencontré des « difficultés importantes » au cours des trois derniers mois, principalement dues au coût du travail, aux charges d’exploitations, au climat, à la règlementation et aux coûts de production. Mais, il s’agit du chiffre le plus bas observé depuis mars 2012.

A noter également que le taux d’embauche est en légère progression pour la période et concerne principalement les filières végétales à l’exception des grandes cultures

Le sondage a été réalisé en mars 2014 sur un échantillon de 1 502 exploitants agricoles, représentatif des exploitations agricoles professionnelles françaises.

barometre

Pour en savoir plus cliquez ICI

 

Sur le même sujet

Commentaires 8

@chridu01

comment installer des jeunes , il y en a assez crois moi ca s'installe sans probleme vers chez moi , les agrandissements deguisés fonctionnent a plein , des types qui profitent de leur statut JA qui reprennent 120ha à 18ans pour s'installer , avec papa qui derriere a lui 250ha et qui est a 2 ans de la retraite c est monnaie courante , et ca commence a agacer les mecs qui cravachent avec 100-120 ha depuis des années et qui voient systematiquement leur passé sous le nez des opprotunités de vivre decemment de leur metier au nom de l'automaticité de la priorité JA une honte

eleveur

si , la situation est acceptable! A comparer de la poulation de la Corée du Nord, de la Somalie....Il y a bien sur plus malheureux que nous!

1 suicide /jour, mais tous va bien!
2 jeunes de moins de 30 ans ce sont suicidé pres de chez moi en mois de 6 mois. Le moral des agriculteurs remonte!?!?

chridu01

Comment être satisfait nous vivons décalé par apport au reste de la population et nous devons nous satisfaire?
et comment installer des jeunes ?
Qui peut donner des réponses?

samlagrie44

Heureusement qu'il y a des sondage pour nous faire croire que ts va bien!
Acceptable ca veut dire quoi?

COMPTE305

en parlant de FDSEA ,mon voisin president locale a mis trois de ses voisins dehors d'une exploitation pour instaler sa femme,pauvre monde agricole? SVP diffuser ce message cela me fera du bien, merçi

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier