Le programme européen d'aide aux démunis prolongé jusque fin 2013

Le Parlement européen a validé le compromis qui prolonge jusqu'à fin 2013 le programme européen d'aide aux démunis (PEAD) et a demandé que ce programme soit maintenu au-delà.

Lors d'un vote à Strasbourg, les eurodéputés ont donné leur feu vert au maintien pour deux ans de ce programme doté de près de 500 millions d'euros annuels, qui permet de distribuer des repas à quelque 18 millions de personnes dans le besoin, via des associations caritatives, banques alimentaires et autre soupes populaires.

"Nos concitoyens n'auraient évidemment pas compris que rien ne soit fait pour débloquer ces fonds si nécessaires, alors qu'on a appris dernièrement que 82 milliards d'euros de fonds européens non utilisés dorment dans les caisses de l'Union", a souligné lors du débat la député française Agnès Le Brun (UMP).

L'Allemagne, suivie par plusieurs autres Etats, avait mené la fronde en réclamant que fin du financement communautaire du PEAD, arguant que l'aide sociale relevait des Etats et non de l'UE. La France, qui défendait le maintien de ce programme, est parvenue mi-novembre à un compromis avec l'Allemagne pour assurer à titre transitoire le maintien de ce financement pour les deux prochaines années, à condition que l'UE y renonce à partir de 2014.

Mercredi, les députés n'ont pu que valider le compromis portant sur les années 2012-2013, mais ils en ont profité pour réclamer une solution pour les années suivantes. La Commission européenne, de son côté, a rappelé qu'elle était favorable à une prolongation du programme au-delà de 2013, mais uniquement "dans le cadre de la politique sociale".

"Cette proposition budgétaire est maintenant sur la table du Conseil (représentant les Etats membres, ndlr) et du Parlement", a observé le commissaire à l'agriculture, Dacian Ciolos.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier