Le recul des prix agricoles se poursuit !

S C

Le recul des prix agricoles se poursuit !

En avril 2015, le recul des prix des produits agricoles sur un an se poursuit (- 6,9%), sous l’effet de la baisse des cours des grandes cultures, des animaux et des vins. Seuls les prix des fruits, des légumes et des œufs progressent.

Les cours des grandes cultures sont inférieurs de plus de 10 % aux prix d’avril 2014 et à la moyenne sur cinq ans des prix du mois d’avril, d'après les chiffres du service statistique du ministère de l'Agriculture (Agreste).

L’importance des stocks de céréales et d’oléagineux tirent toujours les prix à la baisse, à l’exception du tournesol pour lequel les stocks mondiaux sont en repli. Le blé dur continue d’augmenter sur un an (+ 11 %), même si la hausse sur un an ralentit (+ 18 % en mars et + 40 % en février).

En avril, les prix de l’ensemble des vins continuent également de fléchir (- 1,7 % sur un an), pénalisés par la baisse des cours des vins AOP. Ceux des autres vins accentuent leur progression sur un an en raison de faibles disponibilités pour cette campagne.

Les cours de la tomate montent

Les cours à la production des fruits sont en hausse sur un an mais seulement légèrement supérieurs aux prix moyens 2010-2014 (+ 1 %). Le marché du kiwi demeure dynamique avec des prix en hausse de plus de 20 % sur la moyenne des cinq derniers mois d’avril. Face à des livraisons en progression régulière, la demande en fraise favorise le maintien des prix d’avril au niveau de la moyenne quinquennale.

Les légumes poursuivent aussi leur hausse. Ceux des légumes d’hiver, chou-fleur ou poireau, sont en recul (seuls l’endive et de la salade progressent encore) alors que les prix des légumes de printemps sont en hausse et notamment ceux de la tomate, du fait d’une demande active et d une offre limitée, principalement alimentée par les importations.

Du côté des productions animales, les cours du bétail continuent de fléchir sur un an en avril et sont à peine supérieurs aux cours moyens d’avril 2010-2014.Toutes les espèces sont concernées y compris les ovins. Les cours de ces derniers reculent pour la première fois, depuis plusieurs mois, même s’ils demeurent supérieurs aux prix moyens d’avril des cinq dernières années. Le prixdu  lait perd 1,7% sur un an mais se situe ds la moyenne de ces 5 dernières années.

Consommateurs : des prix stables

Côté consommateur cette fois, les prix des produits alimentaires et des boissons sont globalement stables sur un an, marqués  par le recul des prix des laits, fromages et œufs, des huiles et graisses, des sels, épices, sauces et des boissons non alcoolisées.

Les cours des fruits et légumes répercutent l’augmentation des prix à la production. En avril 2015, les prix de l’ensemble des viandes sont quasiment au niveau des prix d’avril 2014.

prix conso

 

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 2

narthex

@cloche 215: ce recul n'existe que pour l'agriculteur qui vend aux industriels.......

CLOCHE215

ce recul n"éxiste que pour celui qui produit c'est-à-dire l'agriculteur...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires