Le Space de Rennes: 30 ans au service des éleveurs

Le Space de Rennes: 30 ans au service des éleveurs

Créé en septembre 1987 à l'initiative du monde agricole, le Space de Rennes s'est peu à peu imposé dans le paysage des grands salons professionnels au point de devenir en 30 ans le deuxième mondial en termes de fréquentation et de variété des filières d'élevage, selon ses organisateurs.

L'idée est née du constat qu'il manquait dans le Grand Ouest, premier bassin de production de viande en France, un grand rendez-vous consacré à l'agriculture. La découverte en 1986 du salon de l'élevage d'Utrecht, aux Pays-Bas, apparaît aux futurs organisateurs du Space comme une révélation et un modèle à suivre. Ils optent l'année suivante pour un salon en septembre, entre la fin de l'été, le début de l'ensilage du maïs et l'ouverture de la chasse. "On estimait que l'Ouest devait se faire connaître, nous étions un peu en concurence avec le salon de l'agriculture", raconte Jean-Yves Rissel, présent aux tous débuts. Dès le départ, les organisateurs entendent donner à l'événement une dimension internationale: ce sera le "Salon international des productions animales Carrefour européen". Mais faute d'être spécialistes de l'organisation de salons, ils attirent à 80% des visiteurs du département à l'issue de la première édition. Cette dernière est toutefois un succès, avec 32.000 visiteurs en trois jours.  

Au fil des années, le Space se tourne davantage vers les professionnels: l'événement n'aura plus lieu le week-end mais en semaine, et le choix des exposants sera plus sélectif, enlevant au Space l'impression de comice agricole qu'il pouvait donner au début. La présidence du médiatique syndicaliste agricole Jean-Michel Lemétayer, à partir de 1995, contribuera par la suite à faire monter en puissance l'événement, attirant les personnalités politiques. Trente ans après, le Space revendique son rôle de "vitrine des dernières technologies appliquées à l'élevage", avec le souci d'orienter les investissements des professionnels. Les organisateurs développent aussi un riche réseau de correspondants à l'étranger pour attirer visiteurs et exposants internationaux. Un représentant permanent est désigné en Afrique de l'Ouest, le continent africain étant considéré comme un enjeu capital pour l'élevage français, compte tenu de sa démographie croissante. Les concours d'animaux deviennent enfin un véritable temps fort et contribuent à faire reconnaître la génétique française à l'étranger.

Fort d'une riche programmation en débats, 70 cette année, le Space est aussi considéré comme un formidable lieu d'échanges. "C'est le seul moment où les coopératives reçoivent leurs adhérents et où les éleveurs parlent de leurs problèmes", note M. Rissel. Si certains salons ont fini par mourir, le Space a lui connu une progression constante malgré les différentes crises agricoles, passant en 30 ans de 260 à 1.500 exposants, dont près du tiers venus de l'étranger. Selon la commissaire générale Anne-Marie Quéméner, ce succès tient sans doute au fait que les responsables du Space sont des éleveurs "naturellement en phase avec les préoccupations du secteur".

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires