Législation : Clarifier la place du vin sur Internet

SC

Le gouvernement annonce la création d'une commission chargée de réfléchir à la place du vin sur internet, un média qui n'a pas été pris en compte en 1991 par la loi Evin encadrant la publicité sur l'alcool.

« Cette commission doit déboucher raisonnablement sur des propositions législatives », a déclaré Michel Barnier lors de la présentation du plan de modernisation de la viticulture. Le ministre de l'Agriculture, critiqué pour ne pas avoir inclus cette disposition dans son plan, s'est engagé à soumettre au Parlement un texte législatif qui permettrait de régler définitivement le problème.

L'association «Vin et Société» avait dénoncé, dans un communiqué, « un plan qui n'a pas le courage d'affronter et de résoudre deux questions essentielles : autoriser le média Internet et définir la publicité pour permettre une libre expression journalistique ». D'après l'association, l'inscription d'Internet dans la loi serait une simple mise à jour.

De nombreux vignerons ont créé leurs propres sites pour vanter et vendre en direct leurs vins, sans parler des sites spécialisés. Or, d'après les parlementaires qui président le groupe d'étude sur la viticulture, « vous pouvez aujourd'hui être condamné simplement pour avoir évoqué le mot vin sur Internet puisque ce support n'est pas reconnu parmi ceux autorisés à faire de la publicité ».

« Si on ne peut pas parler du vin sur Internet, on se tire une balle dans le pied », estime Jérôme Despey, président de Viniflhor.




Publié par SC

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires