Les agriculteurs de Limagne en voyage d’étude dans le Nord

CA 63 BOISSIER/BUSSEROLLE

Les agriculteurs de Limagne en voyage d’étude dans le Nord
Un voyage à la fois formateur et convivial

Organisé par la Chambre d'agriculture, un voyage d’étude grandes cultures pour découvrir des techniques et des innovations « option légumes », s’est déroulé en Picardie avec la participation de 15 agriculteurs adhérents au Geda du Buron.Culture et conditionnement d’endives, de pommes de terre et de légumes, mais aussi matériels innovants issus d’organismes agricoles, d’un grand fabricant : un voyage d’étude mené tambour battant (2 jours !), a permis disent les participants, de découvrir « ce qui se passe ailleurs, de sortir de son quotidien. »

: regard sur les endives sorties du forçage, prêtes à être coupées et emballées.

Endiverie de Soyécourt

La présentation de l’endiverie par Thierry François, un de ces dirigeants, la visite des locaux de stockage, de forçage et de conditionnement, le contact avec les salariés, ont fait mesurer les moyens nécessaires en hommes et en matériel, pour mener à bien une telle entreprise. Les endives sont livrées sous sachets dans toute l’Europe, après avoir été plantées, récoltées et forcées pendant plusieurs semaines.

Usine Bonduelle à Estrées-Mons

Avec les commentaires de Jean-Bernard Bonduelle, directeur, les agriculteurs ont visité l’usine : réception des légumes (36 variétés), chaîne de triage pour la mise en conserve et en surgelé. L’objectif des participants : voir comment on travaille dans l’agroalimentaire, découvrir la transformation du légume avec les techniques d’aujourd’hui.

SPRA : discussion sur le matériel ARTEC RS 20.

Site expérimental d’Estrées-Mons

Ce site regroupe les savoir-faire de l’Inra, d’Arvalis, du Cetiom, d’Agro-Transfert Ressources et Territoires. Jérôme Pernel, chargé de projet Productions intégrées, Gestion des adventices, a fait visiter la ferme expérimentale et son matériel récent : herse étrille, houe rotative, bineuse. Des outils testés sur le domaine pour combiner désherbage chimique et mécanique.

les agriculteurs après la visite de Massey, devant un des fleurons des tracteurs (MF 7626) sortis par l’usine.

Usine Massey-Ferguson à Beauvais

Outil de travail par excellence, du « petit gris ou grisou » des années 50 à la gamme MF8600 dernière-née, en passant par le MF 65, 168, 3080, 7626…, les visiteurs avec enthousiasme « ah les tracteurs ! », ont examiné, commenté, passé en revue des tracteurs du plus ancien au plus récent. Avec Yoann Marchand responsable des visites d’usine, ils ont vu tout ce qui se construit sur le site : de la première pièce jusqu’à l’assemblage du tracteur final.

SCEA Fantauzzi

A la ferme de Corbeaulieu dans l’Oise, Grégoire Lhotte, directeur de la ferme de 900 ha (céréales, maïs, légumes, betteraves), leur a présenté l’exploitation avant de parler de la technique de l’ultra bas volume, pour assurer un traitement à grande vitesse, et à faible litrage (20 à 30 l/ha). Ils ont vu une station de correction d’eau pour améliorer le pH, la dureté et la conductivité. Les agriculteurs de Limagne ont examiné une arracheuse de pommes de terre, un chantier de triage et pour finir le premier spra-coupe Artec commercialisé en France.

La majorité des agriculteurs présents, ayant suivi la formation bas volume, mise en place par la Chambre d'agriculture du Puy-de-Dôme, s’en est suivie une discussion dans le local produits phyto. On évoqué ce qui marche, ce qui va moins bien : « de bons échanges », de l’avis unanime.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 1

youpi

les riches rencontre les riches

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires