Les agriculteurs indemnisés en cas de maladie

avec Afp

Les agriculteurs indemnisés en cas de maladie
L'indemnité journalière maladie sera de 20 euros du 1er au 28e jour, puis de 27 euros à compter du 29e jour (DR).

Les agriculteurs vont désormais pouvoir bénéficier d’un arrêt de maladie : cette mesure met fin à un retard social important, mais elle reste insuffisante selon des syndicats et la Mutualité sociale agricole (MSA).

L'indemnité journalière maladie, versée après un délai de carence non précisé par le ministère, sera de 20 euros du 1er au 28e jour, puis de 27 euros à compter du 29e jour.  A titre de comparaison, les indemnités sont proportionnelles aux revenus pour les travailleurs relevant du régime des indépendants. Pour les salariés, elles varient entre 10 et 40 euros.

Jusqu'à présent, les exploitants agricoles bénéficiaient d'une couverture uniquement en cas d'accident du travail ou de maladie professionnelle.  Dès 2013, ils seront donc couverts également en cas de maladie ou d'accident de la vie privée, moyennant une cotisation forfaitaire de 170 euros par an, a annoncé le ministère de la Santé dans son projet de budget de la Sécurité sociale. Le coût de la mesure est évalué à 73 millions d'euros par le gouvernement.

"Pour les non-salariés agricoles, l'AMEXA (Assurance maladie des exploitants agricoles) est aujourd'hui le seul régime à ne pas verser d'indemnités journalières", a rappelé la ministre de la Santé, Marisol Touraine, à l'issue d'une conférence de presse. "C'est une avancée importante pour le régime social des agriculteurs", a réagi Gérard Pelhâte, président de la MSA, selon qui 500.000 exploitants pourraient en bénéficier. Néanmoins, "notre idée, c'était plutôt une indemnité autour de 48 euros",  a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le gouvernement a également annoncé lundi sa décision d'attribuer des "points gratuits de retraite proportionnelle" pour les exploitants qui ont dû cesser leur activité en raison d'une maladie ou d'une infirmité. La mesure prévoit de donner 23 points pour les chefs d'exploitation et 16 points pour les collaborateurs d'exploitation et les aides familiaux.  "C'est une mesure d'équité mais minimale car elle ne coûte pas cher", a commenté M. Pelhâte.

Publié par avec Afp

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier