Les députés européens veulent protéger les agriculteurs des pratiques déloyales des supermarchés

Les députés européens veulent protéger les agriculteurs des pratiques déloyales des supermarchés

Les députés européens ont demandé mardi à la Commission d'agir contre les pratiques commerciales déloyales des supermarchés qui pénalisent les agriculteurs et les PME, estimant que le rapport de force leur est trop défavorable dans la chaîne d'approvisionnement alimentaire.

Parmi les pratiques pointées par les eurodéputés, figurent la vente en-dessous du prix de production, les retards de paiement, le fait de transférer les frais de transport ou de stockage sur les fournisseurs ou encore la modification unilatérale des contrats. Les députés européens partent du constat qu'il existe dans la législation européenne des règles pour lutter contre les pratiques commerciales déloyales intervenant entre les entreprises et les consommateurs, mais pas entre les différents acteurs de la chaîne agroalimentaire.

Dans une résolution, ils soulignent qu'une législation-cadre à l'échelle de l'Union européenne est nécessaire pour faire en sorte que "les agriculteurs et les consommateurs européens bénéficient de conditions de vente et d'achat équitables". Ils se disent favorables à des sanctions suffisamment fortes pour modifier les comportements de la grande distribution.

Prendre en compte l'intérêt des producteurs

"Dans un contexte de crise agricole sévère, il est essentiel de lutter contre ces pratiques inacceptables qui réduisent les marges des transformateurs et des producteurs", selon l'eurodéputé français Michel Dantin (PPE, droite), qui a estimé que les députés européens avaient lancé "un signal fort à la Commission européenne pour faire évoluer le droit de la concurrence européen, pour prendre plus en compte les spécificités agro-alimentaires et les intérêts des producteurs".  

Le commissaire européen à l'Agriculture Phil Hogan avait indiqué lundi, à la veille du vote, que "vingt Etats membres ont introduit des mesures contre ces pratiques déloyales, d'autres envisagent de le faire". "La plupart des cadres nationaux sont très récents. Nous les étudierons", a-t-il promis. Ce vote intervient alors qu'en France des agriculteurs se sont à nouveau mobilisés ce mardi, notamment dans l'ouest du pays, à l'appel de la Fédération Nationale des Syndicats d'Exploitants Agricoles (FNSEA), pour attirer l'attention sur leurs difficultés.   Parmi leurs revendications, figure le rééquilibrage de la valeur ajoutée au profit des producteurs, "parents pauvres des filières".  

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 7

@cloche

Tu as 100%raison chez moi les agri sont à bout , je crains le pire

koobiak

des paroles et toujours des paroles.

CLOCHE215

je redoute qu'il s'agit seulement d'un voeux pieu...je suis écoeuré de voir combien les médias passent sous silence ce que vivent les paysans à cause des intempéries actuelles(perte de l'outil de travail et des biens de productions) alors que notre situation financière et morale frise les limites sans les aléas climatiques que nous connaissons actuellement....ne sommes-nous plus les producteurs de la nourriture pour le genre humain ?????

bouille2

il y a de grosse marge arrière à récupéré;
depuis le temps qu'ils s'engraissent sur notre dos, nos prix sont plus bas qu'il y a 30 ans et eux
c' est passé du francs à l' euro
cherchez pourquoi les agriculteurs sont dans le pétrain.

con trop lait

les supermarchés seraient déloyales étonnant.Il n'y a qu'a supprimer la moitié des fonctionnaires qui nous pourrissent la vie et les envoyer faire des courses....????

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires