Les JA se mettent "à poil" devant Stéphane Le Foll

ASL

Les JA se mettent "à poil" devant Stéphane Le Foll

A l'occasion de l'Assemblée Générale de la Fédération Nationale Bovine (FNB) qui se tient mercredi et jeudi à Bourg-en-Bresse, les Jeunes Agriculteurs ont marqué l'anniversaire du ministre de l'Agriculture, Stéphane le Foll, en lui offrant un "mille-feuille administratif" et un réveil pour "réveiller le gouvernement" sur la crise que traverse la filière bovine.

Cet anniversaire restera mémorable pour le ministre de l'agriculture ! Stéphane Le Foll qui fêtait ses 56 ans ce mercredi a été accueilli par les Jeunes agriculteurs qui lui ont offert un petit réveil. Objectif : symboliser le besoin des agriculteurs d'un "réveil" du gouvernement "parce que les agriculteurs ne pourront pas se permettre de tenir comme ça", a déclaré sur l'estrade l'un des représentants des JA au ministre, venu à l'ouverture de l'assemblée générale annuelle de la Fédération Nationale Bovine. "C'est encore un mille-feuille administratif de plus qui nous embête sur nos exploitations pour nos installations", a expliqué le jeune militant en offrant un gâteau d'anniversaire au ministre. "En général je suis assez gourmand et d'habitude je ne laisse pas de miettes", a répondu M. Le Foll en remerciant qu'on ait pensé à son anniversaire.

Strip-tease

"Aujourd'hui on a besoin de prix rémunérateurs, parce qu'autrement on est sur la paille et on peut se sentir parfois déshabillé", a ajouté le jeune agriculteur, aussitôt suivi par ses camarades qui se sont mis en caleçon provoquant l'hilarité de la salle. Une façon de symboliser que les agriculteurs se retrouvent "à poil" face aux prix bas, les contraintes administratives et les charges.

Devant les quelque 300 participants, M. Le Foll s'est voulu rassurant en rappelant les différentes mesures d'aide gouvernementale à la filière bovine. En clôture de cette inauguration, un autre participant des JA a remis symboliquement une pelle au ministre pour, a-t-il dit, désigner le "trou qu'on fait dans la trésorerie de nos exploitations" et déplorer "la mort de l'économie rurale".

 

Source Avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 18

SENTEUR6400

Au delà des discours un peu trop bon enfant n'oublions pas la réalité la détresse la solitude. Nos politiques sont responsables mais pas coupables et semblent s'en accommoder ...!hypocrisie!!!!

p@ysanheureux

@ un paysan heureux

Merci mille fois de ton commentaire. Je vois que je ne suis pas tout seul à le penser!
L'agriculture demande encore des aides, mais c'est de la vision court terme. Pas une remise en cause des systèmes de production. De l'argent pour produire plus, puis de l'argent pour produire moins, etc... Travaillons avec notre tête, c'est vrai. Les prix doivent être un minimum rémunérateurs, mais ce n'est pas une raison pour laisser filer les coûts de production. On est à bout d'un système qui n'a jamais rémunéré le producteur, mais uniquement le reste de la filière (marchands d'engrais, d'aliments, de matériels). Mais au final c'est bien les agriculteurs qui signent en bas des pages, personnes ne leur a mis le couteau sous la gorge pour orienter leur façon de produire.

un paysan heureux

Et pourquoi pas réellement travailler sur nos coûts de productions? Je vois de beaux tracteurs et de jolies bennes aux manifs. Et lorsqu'on voyage un peu et que l'on prend le temps de s'ouvrir au monde on se rend compte que les plus compétitifs travails avec leurs têtes et leurs logiques avant de travailler avec leurs matos. Ou bien votez Besancenot, l'état pourra donc tout contrôler. Enfin moi je dis ça mais je dis rien.

altitude 1000

Cette fois, on touche le fond de le connerie. Est ce qu'il leur reste un brin d'intelligence ?? En plus, ils serrent la main du ministre !!il doit leur manquer quelques neuronnes. c'est d'un ridicule absolu.

eleveur89

content de plus cotisé au ja quand je vois ça!!
Nos prix de ventes baissent pourtant en tant que consommateur rien ne change!!
C'est dur j'ai 36 ans 15 ans que je suis installé mais j'y crois encore
je demande qu'une chose une vraie politique européenne qui défende ses agriculteurs sinon on va bientôt pouvoir demander le slogan agriculture européenne équitable si on veut survivre

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires