Les Jeunes agriculteurs prêts à "montrer les muscles" face à la grande distribution

Les Jeunes agriculteurs prêts à "montrer les muscles" face à la grande distribution
Le 28 mars dernier les JA avaient déjà manifesté pour le prix du lait. Source : Facebook Jeunes Agriculteurs

Suite à leur demande d’une hausse des prix payés aux producteurs et surtout aux éleveurs, le syndicat des Jeunes agriculteurs a expliqué qu'il saurait « montrer ses muscles » aux enseignes de la grande distribution qui refuseront "un geste".

Le 12 avril, les adhérents des JA et de la FNSEA sont appelés à la mobilisation par leurs syndicats, afin alerter les pouvoirs publics dans les préfectures et au ministère de l'Agriculture, sur les difficultés liées à la hausse des charges dans les exploitations. A cette occasion, ils annoncent la relance de leur site (quisegaveleplus.com) créé en 2009 pour observer la formation des prix et des marges entre producteurs/industriels et distributeurs. « D'ici le 12 avril, nous aurons fait la tournée des cinq, six enseignes qui comptent et nous sommes prêts à montrer nos muscles à celles qui ne joueront pas le jeu », a annoncé François Thabuis, président des JA, qui en a déjà rencontré quelques-unes. Les consommateurs pourront aussi être appelés à boycotter les mauvais joueurs.

Les éleveurs sont particulièrement confrontés à l'explosion des coûts de production, alimentation animale en tête, or il suffirait selon les JA d'une poignée de centimes de hausse pour corriger le tir : 2 à 3 centimes/litre de lait, 50 centimes sur le prix de la viande bovine... « Ça se traduirait par une augmentation de 6 centimes sur le paquet de 200 grammes d'emmental ou sur un camembert, ou par 1,3 centime pour 4 yaourts », explique François Thabuis, avant d’ajouter « si on veut une agriculture, c'est le prix à payer ».

En 2012, le revenu annuel moyen des éleveurs n'a cessé de baisser pour atteindre 15.000 euros chez les éleveurs bovins - dont « bon nombre sont sous la barre des 10.000 », assure Gaël Gautier, secrétaire général des JA - et 25.000 euros chez les laitiers, dont l'activité est considérée comme la plus contraignante de toutes.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 4

max2484

A la Fnsea, ils n'ont toujours pas compris qu'il y a autant de situations économiques que d'exploitations. Ceux qui ont travaillé sur l'autonomie alimentaire, avec moins voire 0 maïs, ne se plaignent pas. Mais ils ne sont surement pas du même bord syndical. Eux font la course au quota, aux terres, au RGI, au maïs et au soja! Qu'ils ne se plaignent pas!

grigri

oui c'est clair que 25000euros en lait c'est pour au moins 2 personnes soit 12500euros par tête mais en 2013 seras surement pire

pietin113

25000 euros chez les laitiers;mais d'ou sortent ces chiffres?
Jen connais au moins 5 autour de chez moi qui sont entre -2000 et+12000 par UTHpour des quotas de 250 a300000/perssonne.
OR REMUNERATION SYNDICALE OU AUTRE!

aubasla

le muscle de la tête??!!

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires