Les Jeunes agriculteurs s'activent pour accueillir la finale de labour

R. Saint-André

Pour la première fois, le canton d'Allanche décroche l'organisation de la finale départementale de labour, une grande fête qui sait séduire un large public.

Quelle effervescence sur le plateau du Bru ! C'est là, sur la commune de Charmensac, entre Allanche et Massiac, que les Jeunes agriculteurs du canton d'Allanche préparent la finale départementale de labour du 22 août. Un concours agricole, certes, mais surtout une grande fête populaire au programme d'animations chargé. Une dizaine de bénévoles préparent ce rendez-vous depuis février, date à laquelle leur candidature était retenue par le conseil d'administration des JA. “C'est la première fois qu'Allanche accueille cet événement”, remarque Olivier Lefaure, président cantonal, fier de montrer “qu'il n'y a pas que dans le secteur d'Aurillac que l'on sait labourer...” Christophe Bichon défendra les couleurs locales du canton d'Allanche. Au total, une dizaine d'équipes (un chauffeur et un commissaire) s'affronteront sur du labour à plat tout au long du dimanche après-midi, sous l'oeil aiguisé des membres du jury que présidera Benoît Julhes. Profondeur, régularité du sillon feront partie des critères déterminants. Les deux équipes arrivées en tête participeront à la finale régionale des 4 et 5 septembre à Guéret (Creuse) avant une possible qualification au national, une semaine plus tard dans la Somme. Perchée à 1 100 m d'altitude, c'est une parcelle de 5,4 hectares, propriété du Gaec de la Fontaine, qui a été retenue. Trois hectares parfaitement plats seront réservés au concours de labour ; tout le reste aux animations, stands et chapiteaux. Cette année, le groupe chargé de l'organisation et piloté par Jérôme Cuzol, a réservé de nombreuses activités à même de plaire à toute la famille.

Pour toute la famille

À proximité, dans une petite carrière, le club de 4x4 du Cézallier proposera quelques démonstrations impressionnantes réalisées par une quinzaine de véhicules ; des chiens de troupeaux s'exerceront sur des génisses ; des structures gonflables accueilleront les plus petits ; petits et grands pourront se balader en calèche ; quelques producteurs fermiers proposeront du fromage, de la charcuterie et des fruits rouges ; les organisations professionnelles agricoles tiendront des stands ; les concessionnaires exposeront du matériel agricole ; le Chalet du Puy-Mary concoctera des repas de terroir... “Nous avons aussi tenu à présenter la diversité de nos productions à travers les races bovines qui seront toutes représentées”, précisent les JA d'Allanche en évoquant une vingtaine d'animaux issus de troupeaux allaitants et laitiers. Un programme qui a séduit les partenaires locaux. Car pour boucler un budget qui frise les 40 000 euros, les organisateurs ont pu compter sur l'appui des entreprises et commerces du secteur, les communes du canton et un coup de pouce du Conseil général. Les Jeunes agriculteurs d'Allanche savent aussi qu'ils pourront s'appuyer sur leurs homologues des cantons de Murat, Massiac et Condat qui viendront leur prêter main forte le jour de la manifestation. Jusqu'à 1 000 visiteurs sont attendus pour peu que la météo soit favorable. Un orage avait l'an dernier un peu gâché la fête préparée près de Montsalvy... Sur le plateau du Bru, on croise les doigts.




Plus d'infos à lire cette semaine dans L'Union du Cantal.
Droits de reproduction et de diffusion réservés.

Source L'Union du Cantal

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier