Les mesures du Plan Barnier : Le Crédit Agricole Atlantique Vendée accompagne les mesures du Plan Barnier

Crédit Agricole Atlantique Vendée - Réjane CONTIN

Suite aux difficultés rencontrées en 2008 par les filières cunicoles, ovines et bovines, le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche a mis en place des aides d'urgence d'allègement des charges financières et sociales. Le Crédit Agricole Atlantique Vendée accompagne ces mesures et reste à l'écoute des secteurs en difficulté. Preuves à l'appui.

Pour les départements de la Vendée et de la Loire Atlantique, les mesures du Plan Barnier prévoit une enveloppe FAC (Fonds d'allègement des charges) de 2 560 158 € réservée aux filières cunicoles, ovines et bovines.

Les professionnels du monde agricole en action

Dès novembre 2008, la Direction Départementale de l'Equipement et de l'Agriculture (DDEA) et l'ensemble des Organismes Professionnelles Agricoles (OPA), dont le Crédit Agricole Atlantique Vendée, définissent ensemble les mesures retenues et les critères d'éligibilité, soit :

- la mise en place d'un prêt à court terme d'un montant maximum de 20 000 € pour les éleveurs de bovins et d'ovins ;
- la prise en charge des intérêts bonifiés de 2009 par le FAC;
- la mise en place de prêt de consolidation sur 5 ans pour les élevages cunicoles.

En décembre 2008, en collaboration avec l'Etablissement Départemental d'Elevage (EDE) et plusieurs groupements d'éleveurs, la DDEA recense l'ensemble des éleveurs bovins, ovins et lapins éligibles à ces mesures, puis leur adresse un formulaire leur permettant de solliciter une aide FAC. Ce fut ensuite au tour des établissements de crédit de contacter leurs clients éligibles à un prêt à court terme.

Témoignage de Marcel Lebreton, éleveur à Fegréac, bénéficiaire des mesures Barnier.

- Vous avez bénéficié récemment des mesures Barnier? Qu'en pensez-vous ?
En ce qui me concerne, ce prêt de 20 000 € est un véritable coup de pouce dans ma trésorerie. En effet, depuis 3 ans, les éleveurs de vaches allaitantes rencontrent des difficultés, nous avons perdu environ 150 à 200 € par bêtes. De plus, j'ai récemment investi dans des bâtiments agricoles et j'ai vacciné toutes les bêtes cette année. Grâce à ces mesures, je suis équilibré dans ma trésorerie, cela me permet de voir plus loin.

- Comment avez-vous été informé de la mise en place de ces mesures ?
J'avais un peu entendu parler des mesures Barnier. Mon conseiller au Crédit Agricole Atlantique Vendée m'a rapidement contacté pour m'informer que je pouvais en bénéficier. En ce qui me concerne, j'estime que c'est le rôle de mon banquier de m'avertir de la mise en place d'aides spécifiques. C'est d'ailleurs, ce qu'il a fait, comme d'habitude.

- Dans quel délai avez-vous obtenu le prêt ?
Nous avons vite pris rendez-vous pour signer les papiers et une dizaine de jours plus tard l'argent était versé sur le compte. Cela c'est fait très rapidement et très simplement. Cela se passe d'ailleurs toujours comme de cette façon depuis que je suis client au Crédit Agricole.

Réactivité au Crédit Agricole Atlantique Vendée

Fort de son implantation et de sa connaissance du monde agricole, le Crédit Agricole Atlantique Vendée a su une nouvelle fois réagir vite. Tous les conseillers agriculture ont été mobilisés et ont rencontré en un mois plus de 2000 clients. Grâce à une bonne collaboration entre la DDEA et le Crédit Agricole, les démarches administratives ont été simplifiées et l'ensemble des prêts étaient réalisés dès la fin avril 2009. Une nouvelle fois la Caisse régionale a démontré sa volonté d'accompagner, quelle que soit la conjoncture, les filières agricoles et les jeunes agriculteurs.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires