Les préparatifs vont bon train à Grizols

Christian Fournier

La grande fête aubrac, qui se déroule ce dimanche, se prépare. Pour installer le foirail, une quarantaine de bénévoles étaient sur le terrain à Saint-Georges.

En plein soleil, en cette belle et chaude journée de septembre, une quarantaine de bénévoles, éleveurs ou non, ont investi un pré de Grizols, quelque trois hectares gracieusement prêtés par la famille Bos de “La Chassagne”. Il sera le théâtre d'une nouvelle ode à l'aubrac lors du départemental du 28 septembre où 400 animaux sont inscrits et pour lequel 39 éleveurs se préparent autant que leurs animaux. Des préparatifs qui vont aussi bon train sur le terrain du futur foirail où règne la bonne humeur : “Le sol est sec, c'est vrai, mais on ne va pas s'en plaindre, même si c'est plus dur pour y planter les piquets”, explique Michel Bos, président du Syndicat aubrac cantalien. “Ce sera bien, au contraire, pour le transport des animaux car cela offrira une bonne portance” dans le cadre de ce concours où le beau temps est fortement souhaité, “ce qui fera alors venir un maximum de personnes” au nom de “la passion de la race aubrac”.

Vingt-et-un prix d'ensemble

Cinq cents pieux, quatre tracteurs : une petite armée de bénévoles s'afférait mercredi et jeudi dernier sur le terrain, aidés dans leur tâche par le personnel communal de Saint-Georges et un petit groupe d'élèves du lycée agricole, “bien motivés”, assure Michel Bos. En deux jours, tout sera fin prêt pour accueillir les fines fleurs de la race qui, cette année, va une nouvelle fois se distinguer : “Avec 400 animaux engagés, il y aura 21 prix d'ensemble, au concours. C'est la première fois que l'on en comptera autant”, poursuit le président, rappelant l'augmentation du nombre d'animaux dans le Cantal : “L'aubrac est la race qui progresse le plus chez nous depuis dix ans”. Le jury sera composé d'une quarantaine de juges venus de Haute-Loire, de Lozère, de l'Aveyron et du Puy-de-Dôme. Autre sujet de satisfaction : la participation de nouveaux éleveurs : “Ils sont au nombre de trois, se félicite le président, saluant aussi la présence d'un éleveur en provenance d'Ayrens et la centaine de donateurs qui alimentent ce concours en récompensant les éleveurs participants, venus “avant tout pour partager leur passion, celle de faire connaître cette race, et leur travail, la compétition ne venant qu'en dernier”. Un concours qu'il souhaite conforme à cet esprit, cette convivialité reconnue de tous et si particulière à l'aubrac, “une race que nous souhaitons continuer à faire vivre et faire connaître, ici, à Saint-Georges”. Cette manifestation est plus largement consacrée à la reconnaissance du monde agricole par rapport au travail et aux difficultés qu'il rencontre. Ce concours mettra en vedette “des éleveurs aubracs dynamiques et chaleureux, bien fédérés, comme en témoignent ces préparatifs auxquels les habitants de Grizols se sont spontanément joints et que nous félicitons, tous étant conviés au vin d'honneur qui s'ensuivra pour les remercier”.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier